Rude métier d’informer… Au len­de­main de la libé­ra­tion des otages fran­çais, entre pathos et rien à dire, La Pro­vence du 23/12/04 ose un juste milieu.

Share Button