Je n’ai pas tou­tes mes aises pour blo­guer com­me j’aime et par­ta­ger tout autant; même pas vrai­ment moyen de répon­dre à mes « émi­les ». A met­tre au débit des aléas du voya­ge et des défaillan­ces du noma­dis­me.
Je n’en mate pas moins ma flop­pée de canards, tré­pi­gnant de ne pou­voir vrai­ment réagir com­me il convien­drait. Bon, assez api­toyé sur mon sort. Quel­ques pico­ret­tes en pas­sant et en peti­te revue de pres­se :

BLOGS DE JEUNES EN FOLIE »> Les direc­teurs de lycées et col­lè­ges (Libé­ra­tion, 23/03/05) se voient dure­ment confron­tés au défer­le­ment débri­dé des blogs d’élèves qui se défou­lent sans rete­nue. Et sur­tout sans la moin­dre déon­to­lo­gie. Les ensei­gnants se trou­vent sou­vent pris pour cible sous des for­mes par­fois des plus inju­rieu­ses.

Les jeu­nes usa­gers d’internet se croient le plus sou­vent, à tort, en dehors du champ juri­di­que pro­té­geant les droits des per­son­nes, le droit à l’image, répri­mant l’injure, la dif­fa­ma­tion, l’atteinte à l’honneur, etc. A moins qu’ils ne bra­vent déli­bé­ré­ment les lois, bafouant en tout cas les recom­man­da­tions et mises en gar­de qui leur sont, en prin­ci­pe, adres­sées par les chefs d’établissement. Un orga­nis­me de l’Education natio­na­le, le Cle­mi (Cen­tre de liai­son de l’enseignement et des moyens d’information) a aus­si pour voca­tion, entre autres, d’alerter les jeu­nes blo­gueurs sur leurs res­pon­sa­bi­li­tés tant péna­les qu’individuelles.

Libé signa­le des cas d’exclusion pro­non­cés à l’encontre d’élèves ayant enfreint les « codes de bon­ne condui­te ».

La radio Sky­ro­ck héber­ge sur son site spé­cia­li­sé quel­que 1,6 mil­lions de blogs.

RESISTANCE AU « MAINE LIBRE » ? »> Par une cour­te majo­ri­té, les jour­na­lis­tes du Mai­ne libre, quo­ti­dien du Mans, en pas­se d’être repris par Ouest-Fran­ce, se sont pro­non­cés contre cet­te opé­ra­tion. Les condi­tions d’emploi et les salai­res ont moti­vé ce refus. Acte de résis­tan­ce ulti­me, ou maniè­re de négo­cier à la haus­se la futu­re inté­gra­tion au mas­to­don­te de Ren­nes ?

LE REGLEMENT, C’EST LE REGLEMENT ! »> Le Canard [23/03/05], révè­le un pro­jet de règle­ment inté­rieur du « Mon­de  » pas piqué des han­ne­tons. Une série d’interdits y sont ali­gnés, concer­nant notam­ment « l’usage du télé­pho­ne et des mes­sa­ge­ries élec­tro­ni­ques à des fins pri­vées ». Il est aus­si sti­pu­lé que l” »entre­pri­se se réser­ve le droit de véri­fier à tout moment [...] numé­ros de télé­pho­ne appe­lés, adres­ses e-mail des­ti­na­tai­res, sites inter­net consul­tés », etc. Sauf en cas d” »acti­vi­té jour­na­lis­ti­que »... Un nou­veau métier se des­si­ne : éva­lua­teur d’activité jour­na­lis­ti­que. A moins qu’un sis­mo­gra­phe spé­cial en tien­ne lieu.

Ouf, les blogs sem­blent exclus du champ des res­tric­tions. Atten­dons-nous, amis de la blo­go­sphè­re, à devoir accor­der l’asile blo­go­po­li­ti­que aux futurs dis­si­dents.

Faut-il ajou­ter que ce pro­jet exci­te bien le Canard qui bar­bo­te à pal­mes-joie dans les méan­dres de ce tex­te néo-bre­j­né­vien ten­dan­ce Kaf­ka, et vice-ver­sa. Sera-t-il sou­mis aux votes des inté­res­sés, com­me pour la reca­pi­ta­li­sa­tion du jour­nal ?

»> PS / A pro­pos de vote, n’oubliez pas de recom­man­der « c’est pour dire » qui, depuis la nou­vel­le for­mu­le du Monde.fr, et après avoir dénon­cé les anti­dé­mo­cra­ti­ques « vota­tions » de for­bans, se trou­ve por­té dis­pa­ru.

Share Button