Le Gri-Gri, inno­cent, idéa­liste et rêvant d’une France apai­sée, récon­ci­liée avec elle-même et ses enfants, se fai­sait une joie d’aller assis­ter, le mar­di 5 sep­tembre 2006, à l’inauguration de l’esplanade Gas­ton Mon­ner­ville, dans les jar­dins de lOb­ser­va­toire, dans le VI° arron­dis­se­ment de Paris. 

  Pour mémoire, rap­pe­lons que le Guya­nais Gas­ton Mon­ner­ville fut pré­sident du Sénat fran­çais. 

  Un Noir à la tête d’une ins­ti­tu­tion, c’est déjá pas sou­vent. 

  Un Noir hono­ré après quon lui eut confié les clés de cette ins­ti­tu­tion, c’est du jamais vu. 

  La Répu­blique, le petit doigt sur la cou­ture, Mar­seillaise et tout le tou­tim, hommes et femmes poli­tiques de pre­mier plan en goguette et sur leur 31, allait tous nous récon­ci­lier. 

   Seule­ment voi­là … 

  A 11 heures 15, le match de Boxe Gri-Gri vs CRS a com­men­cé. 

  Lorsque je me suis pré­sen­té á l’entrée, on ma refu­sé  le pas­sage. Pire : on ma bous­cu­lé, agrip­pé par les vête­ments, repous­sé vio­lem­ment. Comme le pre­mier Malien « char­te­ri­sable » venu ! Jai crié à l’aide ! Le CRS a recu­lé lorsque j’en ai appe­lé aux témoins de ce déni démo­cra­tique, de cette entrave carac­té­ri­sée à la liber­té de la presse. 

  J’ai fait le tour des jar­dins de l’Observatoire, bien déci­dé à  entrer coûte que coûte. J’ai des lec­teurs à  infor­mer, moi. Là, après les CRS, les Men in black à  oreillettes !!! 

  Ber­trand Dela­noë, le maire de Paris, qui assis­tait à l’inauguration, n’a pas eu un geste, lorsqu’il m’a vu, empoi­gné par les CRS. Il est vrai que c’était pour lui, pour sa sécu­ri­té que tous ces CRS étaient là. Pour­quoi on ne ma pas lais­sé entrer ? 

  PARCE QUE JE N’AVAIS PAS DE CARTON DINVITATION !!! 

  Ils ne sont pas nom­breux, les Noirs que la Répu­blique fran­çaise honore. Mais si lors­qu »“on se décide à en célé­brer un, c’est entre Blancs de la Répu­blique que ça doit se pas­ser… Et si, en plus, la presse sati­rique est enfer­mée dehors… Quid de la liber­té de la presse ? Quid de l’hommage de la nation dans ces condi­tions ? 

 

Gré­go­ry Protche, rédac­teur en chef du Gri-Gri Inter­na­tio­nal.

www.legrigri.info <http://www.legrigri.info>

Share Button