Par Jean-Louis Bétant

Son­dage lacroix.com repris par lemonde.fr :

« C’est à la radio que les Fran­çais accordent le plus confiance, 57 % des per­sonnes inter­ro­gées esti­mant que « les choses se sont pas­sées vrai­ment ou à peu près comme la radio les raconte ». Un chiffre stable d’une année sur l’autre. La presse écrite se main­tient au deuxième rang (49 %), mais perd 2 points par rap­port à la pré­cé­dente enquête. Elle est sui­vie par la télé­vi­sion (46 %), en recul de 2 points. Quant à Inter­net, seule­ment un tiers des Fran­çais (31 %) y voient une source d’information fiable. »

Je me demande si de tels son­dages pré­sentent un inté­rêt véri­table.

Tout d’abord, est-ce que les 54 % de son­dés qui ne font pas confiance aux JT se reportent sur les jour­naux radio, ou écrits ? On doit pou­voir trou­ver quelque part les taux de péné­tra­tion des jour­naux, celui des radios – j’avoue que je ne sais pas où. Mais je parie­rais bien que huit Fran­çais sur dix conti­nuent à bâfrer du Per­nault ou du Puja­das, en pleine connais­sance de cause pour plus de la moi­tié d’entre eux, tant mieux… mais sans jamais, pour autant, ouvrir un jour­nal écrit.

Et puis ça veut dire quoi presse radio, écrite, télé ? Quels jour­naux écrits ? La Croix, Le Monde, Viva ?  Quelle tranche d’info ? Celle de France Inter ou d’Éner­gie ? Quels JT ? Le 6 minutes de M6 ou le 19 h 45 d’Arte ?

Quant à Inter­net ! Autant deman­der si une boîte aux lettres, spam­mée de pros­pec­tus des­quels on doit extraire ses abon­ne­ments, est une source d’information fiable ! Faut faire le tri – comme il faut le faire entre les titres de la presse écrite et des sta­tions de radio. Et croi­ser ses infor­ma­tions.

* Son­dage réa­li­sé auprès de moi, après le pas­sage du fac­teur.

Share Button