Une tel­le manif, à Aix-en-Pro­ven­ce, c’est pas si cou­rant. Il y avait bien dans les deux, trois cents per­son­nes ras­sem­blées à la Roton­de [pho­to] pour pro­tes­ter contre les expul­sions de Roms, la xéno­pho­bie ouver­te et ce goût de ran­ci flot­tant sur l’actuelle rata­touille poli­ti­car­de. Des dis­cours, ma foi bien trous­sés, ont tour à tour dénon­cé les inquié­tan­tes déri­ves du régi­me aus­si bien que leurs effets locaux. C’est ain­si que plu­sieurs cam­pe­ments ont été « bala­dés », ou plu­tôt reje­tés dans des zones non amé­na­gées à la péri­phé­rie d’Aix. Le  détes­ta­ble cli­mat actuel lais­se  les cou­dées fran­ches à des poli­ti­ciens locaux, tel­le Mary­se Jois­sains la mai­re UMP d’Aix. Une autre manif a eu lieu ce same­di après-midi à Mar­seille, en atten­dant le ras­sem­ble­ment de mar­di sur les retrai­tes.

Share Button