« A l’automne 2006, peu après mon retour du Nige­ria, je fus inter­pel­lé par une blon­de et guille­ret­te étu­dian­te dont les yeux bleus parais­saient assor­tis aux per­les du bra­ce­let « afri­cain » qu’elle por­tait au poi­gnet. « Sau­vez le Dar­four ! », criait-elle der­riè­re une table cou­ver­te de bro­chu­res exhor­tant les étu­diants à « agir tout de sui­te ! », à « arrê­ter le géno­ci­de au Dar­four ! ». Mon aver­sion à l’égard de ces étu­diants qui s’impliquent à corps per­du dans des cau­ses à la mode faillit me fai­re tour­ner les talons, mais le cri qu’elle jeta ensui­te m’immobilisa.

« « Vous ne vou­lez donc pas nous aider à sau­ver l’Afrique ? », hur­la-t-elle.

Pour lire la sui­te du tex­te de Uzo­din­ma Iwea­la, écri­vain nigé­rian, cli­quer ci-des­sous.

@import url(http://medias.lemonde.fr/mmpub/css/blog.css);

Ces­sez de vou­loir « sau­ver » l’Afrique !
LE MONDE | 28.07.07

© Le Monde.fr

Share Button