L’accord secret Saz­ko­zy-Chi­rac qui per­met­trait de clas­ser sans suite tous les délits com­mis depuis plus de dix ans, est bien confir­mé, insiste Le Canard de cette semaine. Confir­mé par Sar­ko­zy lui-même : « Si je retrouve le mec qui a par­lé, je le tue », a-t-il lan­cé avec son habi­tuelle séré­ni­té, nuan­cée par ces pro­pos expli­ca­tifs : « Au détour d’une phrase, j’ai dit à Chi­rac : “Vos pro­blèmes d’après, je m’en charge.“ Il m’a répon­du : “Cela va de soi“ » « Entre pré­si­dents, on s’aide, a-t-il pour­sui­vi. C’est la règle. […] Mais il fau­dra que ça aille le plus vite pos­sible. Dès le mois de juillet. Il y aura sans doute une polé­mique. Mais on pas­se­ra vite à autre chose

Share Button