Il fal­lait atten­dre le fait lui-même, dans sa sub­stan­ce cos­mo­lo­gi­que : l’équinoxe de mars a bien eu lieu, com­me pré­vu et annon­cé. Ne pas se fier aux pré­vi­sions, sur­tout dans ce domai­ne d’incertitude… « Sait-on jamais ? » Mais, soit, cet­te année l’équinoxe de prin­temps s’est pro­dui­te ce jeu­di 20 mars à 17 h 57 et 5 secon­des. À ce moment pré­cis, le soleil s’est exac­te­ment trou­vé à la ver­ti­ca­le de l’équateur. Ben quoi ?, il faut savoir que ce moment dif­fè­re selon l’année, la posi­tion de la Ter­re par rap­port au soleil n’étant pas pré­ci­sé­ment la même d’une année sur l’autre. Ces cho­ses étant com­pli­quées, il sera bon pour d’aucuns de buti­ner sur la toi­le, ici ou et en de mul­ti­ples lieux de pol­li­ni­sa­tion des connais­san­ces. Com­me pour l’abeille et les fleurs d’amandier. Un uni­vers.

Share Button