Texte et des­sin d’André Faber ©

Tan­dis que Céci­lia n’a jamais été aus­si pré­sente qu’en dis­pa­rais­sant, c’est ser­vice mini­mum sur les grèves ! Bien joué de la part du petit et bien relayé par des médias cireurs de pompe.

En gros, à pro­pos du divorce, on peut apprendre qu’il n’y a rien à dire, mais on le dit bien fort, à coup de pho­tos, de man­chettes, de Unes raco­leuses et de super­la­tifs imbé­ciles. Pen­dant ce temps, les « pri­vi­lé­giés » de la retraite passent à la trappe.

L’info domi­nante résume les manifs à coup de micros trot­toirs, la pagaille géné­rale, le sys­tème D pour cou­rir au bou­lot, le triomphe du vélo à Paris et autres anec­dotes à trois balles pour mas­quer un débat de fond. Car plu­tôt que poin­ter du doigt ceux qui partent plus tôt et à juste titre à la retraite, pour­quoi ne pas s’inspirer de leur situa­tion ? Tra­vailler moins long­temps pour être pei­nard plus ! Pas un pote autour de moi qui ne prenne sa retraite autour de 55 piges, pous­sés vers la sor­tie à coup de primes par son entre­prise. On pren­dra des bat­tants dociles et pas chers pour rem­pla­cer les vieux cons, voi­là la réa­li­té.

Et qu’on arrête aus­si les son­dages qui eux aus­si sont spé­ciaux :  65%, 70 % des Fran­çais s’opposeraient aux « pri­vi­lé­giés ». Tout contents les mecs de bos­ser jusqu’à 65 ans, y a pas de rai­son que le voi­sin s’arrête avant, grosse fei­gnasse. À quand des manifs pour la sup­pres­sions des congés payés ? Pen­dant ce temps, Céci­lia entre dans l’ombre sous les pro­jec­teurs, retrai­tée avant l’heure.

bd_couple.1192813143.jpg

Share Button