Un petit conte en des­sin ani­mé sans grande por­tée exis­ten­tielle – quoique…

Notez à quel point le loup est con : il s’acharne contre la porte, alors que la fenêtre lui « tend les bras ». Pfff ! Pareil pour les petits cochons, qui ne bar­ri­cadent que la porte – à moins qu’ils  parient sur la conne­rie du loup. Ben oui, puisqu’ils l’attendent par la che­mi­née… En somme, c’est la lutte éter­nelle du Bien et du Mal, mais pas de l’intelligence ! Fina­le­ment, ce conte est tout de même bien phi­lo­so­phique.

Le loup, le vrai, au fait : il repeuple les Alpes et serait même arri­vé en Pro­vence, et même aux confins de Venelles, là où je crèche. Si l’on en croit le jour­nal du même nom, La Pro­vence.

Share Button