Moulin à jazz de Vitrolles - Enzo Carniel Trio et Nicolas Folmer

Il y a aus­si le devant de la scè­ne : un public et une équi­pe qui relient le jazz et les musi­ciens. © Ph. Gérard Tis­sier

Same­di 13 novem­bre, Mou­lin à jazz de Vitrol­les (Bou­ches-du-Rhô­ne). Taux de com­pres­sion maxi, soit plus de cent per­son­nes. Une qua­ran­tai­ne d’autres refou­lées. A l’affiche : Enzo Car­niel Trio et Nico­las Fol­mer en invi­té. Concert impec, écou­te et ambian­ce de même. Ova­tion inévi­ta­ble. Expli­ca­tion du suc­cès : des musi­ciens de talent, cer­tes et en pre­mier lieu. Mais aus­si des condi­tions opti­ma­les pour des artis­tes tou­jours ravis de venir jouer à Vitrol­les où ils sont cajo­lés à la fois par la ban­de de Char­lie Free, l’association qui gère le Mou­lin et le Fes­ti­val, et par un public si atten­tif, connais­seur et cha­leu­reux. Le tout ayant un prix, celui du spec­ta­cle vivant, mena­cé com­me tant d’autres sec­teurs.

À lire sur Citi­zen jazz : http://www.citizenjazz.com/Jazz-au-Moulin-suivi-de-quelques.html

Share Button