Ph. X.

Résis­tant à l’injonction de la Cour Suprême des Etats-Unis, qui lui deman­dait de revoir sa déci­sion, la Cour d’Appel Fédé­rale de Phi­la­del­phie vient de confir­mer pour la deuxième fois en trois ans la sus­pen­sion pro­vi­soire de la condam­na­tion à mort du jour­na­liste noir amé­ri­cain Mumia Abu-Jamal. Cette déci­sion est assor­tie de l’obligation pour la jus­tice de Penn­syl­va­nie de sélec­tion­ner un nou­veau jury dans les 180 jours. Ce jury devra rendre son ver­dict avec mal­heu­reu­se­ment pour seule alter­na­tive de sta­tuer entre la peine de mort ou la pri­son à per­pé­tui­té. Dans l’attente, Mumia Abu-Jamal ne quit­te­ra pas du cou­loir de la mort.

Dès que l’arrêt de la Cour d’Appel a été ren­du public, le pro­cu­reur afro-amé­ri­cain de Penn­syl­va­nie récem­ment élu, Seth Williams, a immé­dia­te­ment fait savoir qu’il enten­dait faire appel pour contes­ter la déci­sion auprès de la Cour Suprême des Etats-Unis.

 

Bien que la jus­tice fédé­rale ne remette pas en cause la culpa­bi­li­té de Mumia Abu-Jamal et que la Cour Suprême des Etats-Unis a reje­té en 2010 ses recours por­tant sur la demande d’un nou­veau pro­cès, la déci­sion de la Cour d’Appel est un camou­flet pour la plus haute juri­dic­tion amé­ri­caine. C’est un suc­cès à mettre à l’actif de l’équipe de défense, conduite hier par Maître Robert R. Bryan, aujourd’hui par Maître Judith Rit­ter, et de la mobi­li­sa­tion de ses nom­breux sou­tiens dans le monde entier.

 

Ce nou­vel espace judi­ciaire est un encou­ra­ge­ment à pour­suivre et à deve­lop­per la soli­da­ri­té en faveur de cet homme deve­nu l’une des figures emblé­ma­tiques du com­bat contre la peine de mort aux Etats-Unis et par­tout dans le monde. Depuis bien­tôt 30 ans dans le cou­loir de la mort, Mumia Abu-Jamal clame son inno­cence. A l’occasion de son 57e anni­ver­saire, des ras­sem­ble­ments ont eu lieu à Paris, Mar­seille et Rennes pour inter­pel­ler les auto­ri­tés amé­ri­caines sur le déni de jus­tice dont il est vic­time et sur l’insupportable tor­ture men­tale qu’est l’acte inhu­main d’exécution.

 

Ce same­di 30 avril, la ville de Saint-Denis (93) célè­bre­ra le 5e anni­ver­saire de la seule rue au monde qui porte le nom de Mumia Abu-Jamal, en pré­sence d’une délé­ga­tion amé­ri­caine et de l’équipe de défense du jour­na­liste.

 

> Le Col­lec­tif Uni­taire Natio­nal de Sou­tien à Mumia Abu-Jamal, ras­sem­blant une cen­taine d’organisations et de col­lec­ti­vi­tés publiques fran­çaises, est membre de la coa­li­tion mon­diale contre la peine de mort http://www.mumiabujamal.com

 

 

(43, bou­le­vard de Magen­ta 75010 Paris - Tél : 01 53 38 99 99 - abujamal@free.fr)

> Liste de dif­fu­sion du Col­lec­tif uni­taire natio­nal de sou­tien  Mumia Abu-Jamal  : http://secure.mrap.fr/Liste-de-diffussion-du-

> Lire éga­le­ment sur ce blog : http://c-pour-dire.com/2010/11/etats-unis-mumia-abu-jamal-journaliste-noir-dans-le-couloir-de-la-mort/

 

Share Button