Sug­ges­tion pour les manifs de demain sur les retraites : mettre à pro­fit les mau­vaises grâces annon­cées de la météo en recou­rant au para­pluie comme sym­bole de pro­tec­tion. Ima­gi­nons ain­si des défi­lés rehaus­sés de mil­liers de touches en noir et en cou­leur…  Une manif de cham­pi­gnons humains refu­sants de pou­rir avant l’âge… De plus, chaque para­pluie vaut bien une ban­de­role pour y ins­crire son propre slo­gan ou sa puis­sante pen­sée du jour !

La pho­to montre ici une ver­sion artis­tique, telle que le hap­pe­ning d’Aurillac (capi­tale fran­çaise du para­pluie, dit-on) orga­ni­sé par le pho­to­graphe newyor­kais Spen­cer Tunick le 25 août der­nier. C’est une sug­ges­tion et on n’est pas obli­gé de défi­ler à poil.

(Pho­to Rue 89)

Share Button