A Dubaï, on a construit le plus haut grat­te-ciel du mon­de, en négli­geant quel­ques pro­blè­mes fon­da­men­taux.

Au départ, les égouts de Dubaï avaient été pré­vus pour une popu­la­tion de quel­que 20.000 habi­tants, ima­gi­nant que cha­cun ferait ses besoins chez soi avant d’aller au bou­lot.

Le Burj Kha­li­fa (136 éta­ges) a une hau­teur de 736 mètres. Envi­ron 35.000 per­son­nes s’y trou­vent en per­ma­nen­ce. On a cal­cu­lé que cha­que per­son­ne y « déli­vre » quo­ti­dien­ne­ment 200 gr de matiè­res féca­les. En ajou­tant les « peti­tes com­mis­sions », on en est à 7 ton­nes par jour, rien que pour Burj Kha­li­fa. Ajou­tez à cela qu’on se lave les mains avant, après, et que la gran­de majo­ri­té des occu­pants pren­nent aus­si au moins un bain ou une dou­che par jour.

Et Dubaï ne comp­te pas que le Burj Kha­li­va, les grat­te-ciel y ont pous­sé com­me des cham­pi­gnons.

Au total, à cha­que heu­re qui pas­se il fau­drait ain­si éva­cuer 50 ton­nes d’eaux « noi­res ». Pour évi­ter que Dubaï soit sub­mer­gée par un tsu­na­mi brun et que les égouts ne débor­dent, on réqui­si­tion­ne cha­que same­di des camions vide-fos­ses sep­ti­ques de tout le pays.

Pen­dant le res­te de la semai­ne, on pré­fè­re évi­ter que les tou­ris­tes ne soient confron­tés à cha­que coin de rue avec un camion éboueur.

Pour éva­cuer 24 x 50 x 7= 8.400 t par semai­ne, cha­que camion pre­nant 4,2t, il faut 2.000 rota­tions de camions. Les camions doi­vent se pré­sen­ter 24 h à l’avance. [Ndlr : com­me le sug­gè­re un com­men­ta­teur ci-des­sous, consi­dé­rons plu­tôt une rota­tion de 200 camions de 40 ton­nes – ce qui fait tout de même une bel­le noria !].

Voi­ci ce que cela don­ne sur la rou­te :

Sour­ce: site d’Alain Le Pou­rhiet : http://alepour.free.fr

Post scrip­tum :  evolution-Foutre-la-merde

Post scrip­tum 2 : S’agit-il d’un « hoax », d’une info bidon ? Voir dans les com­men­tai­res ci-des­sous.

Post scrip­tum 3

Share Button