courrier0208.1203697113.jpg

Rue 89 révèle que Métro­bus, la régie pub de la RATP, a refu­sé de pla­car­der une affiche de Cour­rier Inter­na­tio­nal avec le titre « Vu de Madrid : Sar­ko­zy, “ce grand malade” ».

Cour­rier inter­na­tio­nal repre­nait en tra­duc­tion l’article du direc­teur adjoint de la rédac­tion du quo­ti­dien madri­lène El Pais, Lluis Bas­sets. Titré « Sar­ko­zy, c’est fini  » (en fran­çais dans le texte), le papier décrit un chef de l »Etat « malade » : « L’infirmité dont souffre Sar­ko­zy n’a pas la gra­vi­té du can­cer de la pros­tate de Mit­ter­rand, mais elle affecte cet organe vital qu’est l’ego, et qui souffre d’une hyper­tro­phie pro­ba­ble­ment irré­ver­sible  ».

Le titre des articles publiés dans Cour­rier Inter­na­tio­nal étant tou­jours dif­fé­rent du titre ori­gi­nal, la rédac­tion a opté pour « Sar­ko­zy, ce grand malade  ». Refu­sé par Métro­bus, Cour­rier Inter­na­tio­nal aurait pro­po­sé une deuxième ver­sion, « Sar­ko­zy, malade de l’égo  », à nou­veau refu­sée, « sans rai­son pré­cise ».

Bref, notre pré­sident se porte bien.

Share Button