Des­sin de Faber ©

Bur­qa, niqab, certes… Mais ima­gi­nons le tol­lé si on avait inter­dit la sou­tane en son temps glo­rieux ?! On s’en fou­tait plus ou moins, ou on bouf­fait du curé, faute de grives. Du coup l’espèce des cor­beaux a dépé­ri et s’est même éteinte d’elle-même, sauf dans ses sau­te­ries pri­vées genre « chez Mgr Lefebvre ». Pour­tant un pan­dore d’époque aurait pu tout autant ver­ba­li­ser pour cause de sécu­ri­té rou­tière: va conduire en robe longue qui te pen­douille jusqu’aux pédales de la deu­deuche ! Sans blague ! Il est vrai que conduire sa bagnole ou son 4x4 avec un masque aus­si fer­mé que le niqab c’est comme pilo­ter un vieux char d’assaut der­rière la fente du blin­dage. Donc il y a des limites à ne pas dépas­ser les bornes. Quant à inter­dire… Et j’y pense, pen­dant qu’on y est, si on inter­di­sait la conne­rie ? C’est pas dan­ge­reux et inté­griste à la fois, ça, le voile épais de la connerie ?


Share Button