La chaîne de télé­vi­sion NBC nous en apprend de belles ! Selon la télé amé­ri­caine, les États-Unis ont créé une uni­té spé­ciale char­gée de neu­tra­li­ser les médias étran­gers en per­tur­bant le fonc­tion­ne­ment de leurs infra­struc­tures techniques.

Selon Bill Arkin, ana­lyste de la chaîne, le QG de l’US Stra­te­gic Com­mand, à la base mili­taire d’Offutt (située à Oma­ha, dans le Nebras­ka) aurait été « char­gé d’utiliser et de per­tur­ber le fonc­tion­ne­ment des sys­tèmes de com­mu­ni­ca­tion et les sys­tèmes élec­tro­niques des médias dans le monde entier ».

Bill Arkin, qui dis­pose d’une colonne per­ma­nente sur le site inter­net du Washing­ton Post, affirme que la prin­ci­pale struc­ture du com­man­de­ment stra­té­gique char­gée de rem­plir cette mis­sion de neu­tra­li­sa­tion est le Net­work Attack Sup­port Staff (Attaque des réseaux infor­ma­tiques), basé à Fort Meade, dans le Mary­land, où se trouve éga­le­ment l’Agence natio­nale de sécu­ri­té des États-Unis (NSA), qui répond du ren­sei­gne­ment électronique.

Uu scan­dale secoue actuel­le­ment les États-Unis et la Grande-Bre­tagne, après les révé­la­tions du Dai­ly Mir­ror bri­tan­nique, selon lequel, le 16 avril 2004, au cours de sa ren­contre à la Mai­son-Blanche avec le pre­mier ministre bri­tan­nique Tony Blair, George Bush aurait évo­qué la pos­si­bi­li­té de bom­bar­der le siège de la chaîne de télé­vi­sion qata­rie Al-Jazee­ra, à Doha.

Bill Arkin estime que les mili­taires états-uniens n’ont pas reçu l’ordre de bom­bar­der, mais qu’une uni­té spé­ciale char­gée de neu­tra­li­ser les médias étran­gers existe effectivement.

« Si ces infor­ma­tions se révèlent exactes, ont décla­ré des res­pon­sables d’Al-Jazee­ra, elles sont cho­quantes et sus­ci­te­ront l’inquiétude non seule­ment d’Al-Jazee­ra mais aus­si de tous les médias du monde entier». 

« Nous ne jugeons pas digne de répondre à une telle inep­tie et une telle absur­di­té », a décla­ré aux jour­na­listes le porte-parole de la Mai­son-Blanche, Scott McClellan.

Share Button