Pourquoi il faut lire “Nous tournoyons dans la nuit”

Mon blog est en sommeil, certes. Mais le bonhomme derrière, non ! Il prépare un recueil des articles de « C’est pour dire » – pas une mince affaire… En attendant, je vous rappelle, chères abonnées, chers abonnés, tous les « celzéceu » qui me lisent ici, que je viens de publier “Nous tournoyons dans la nuit”, un roman que vous ne devez pas manquer de lire et donc de commander. Pour 17 euros à peine, port compris, 300 pages de premier choix. D’ailleurs voici un avant-goût, avant le bon de commande. N’oubliez pas qu’un livre, c’est quand même fait pour être lu !

Voici donc le dernier chapitre du roman. Comme une énigme pour vous donner envie du reste… Du “leasing” comme disent les pubeux.

Partager
Lire la suite

Vient de paraître. « Nous tournoyons dans la nuit », de Gérard Ponthieu

Laissez tomber les Goncourt ! « Nous tournoyons dans la nuit », de Gérard Ponthieu, vient de paraître. Il somnolait dans mes tiroirs, tournoyant dans la nuit noire. Je l’ai sorti pour qu’il prenne l’air, avec ses mots, idées, pensées, histoires – la vie, quoi… Ce qui s’appelle un roman. 295 pages, 17€, port compris, ou en Kindle à 6€. Déconfinement garanti ! Ce serait bête de s’en priver.

Partager
Lire la suite

Écologistes en action. Petit inventaire à la Khmers verts

Cette chronique pouvait attendre les élections régionales. Mais les poussées printanières de la folie verte obligent. S’il ne s’agissait que d’évoquer la série des propos imbéciles, souvent crasses et parfois comiques, d’élus et de responsables du parti des Verts-EÉLV en mal de reconnaissance, bon… Mais c’est bien pire. Par Daniel Chaize.

Partager
Lire la suite

« Pourquoi la France se laisse défigurer » par Ivan Rioufol, Le Figaro

Ce « post » va en étonner plus d’un, et même en révulser davantage encore… Publier ici l’article d’un éditorialiste du Figaro ! Oui, et je l’assume, en tant qu’« homme de gauche » historique et au nom de mes engagements de toujours. Tandis que je me désole du vide abyssal creusé par les fossoyeurs de cette gauche désormais fantomatique, face au déni des réalités de la France et du monde, ainsi condamnée par sa peur panique de paraître à droite.

Partager
Lire la suite

Bertrand Tavernier, le cinéaste de l’histoire

Populaire et de qualité, tel était le cinéma de Bertrand Tavernier, mort hier à 79 ans. Son savoir encyclopédique couvrant l’histoire du cinéma, particulièrement français, était reconnu par ses pairs au niveau international qui apprenaient de lui. Il adorait les conférences et les débats où il excellait à partager son art avec le grand public.

Partager
Lire la suite

« L’Histoire en marche ». Dans les pas de la Commune de 1871

Moment historique et emblématique de l’histoire du mouvement ouvrier et socialiste, la Commune de Paris n’aura pourtant duré que neuf semaines, du samedi 18 mars au dimanche 28 mai 1871. Parmi les multiples émissions et éditions qui se chargent de commémorer le 150e anniversaire de l’événement, un livre se distingue : Paris 1871 – L’Histoire en marche. On ne peut mieux dire, s’agissant de proposer 21 circuits pédestres dans le Paris communard.

Partager
Lire la suite

Soumission à Ollioules. L’autre mort de Samuel Paty

Le collège d’Ollioules, dans le Var, ne sera pas baptisé « Samuel-Paty ». Le maire le souhaitait, mais pas les enseignants et parents d’élèves : la totalité des professeurs, 89 % des parents et 69 % des élèves ont rejeté le projet.. Le collège des Eucalyptus gardera donc son nom guilleret, au parfum de capitulation.

Partager
Lire la suite

Lettre ouverte à Libération. L'art de réinventer l'eau tiède de la solidarité

« Je reçois ce matin d’un algorithme commandité par votre journal une invitation solennelle à œuvrer à la réinvention de la solidarité par le biais d’un forum « live », c’est-à-dire  en direct, si je comprends bien… J’apprends donc par là-même que d’anciennes versions de la solidarité auraient fait leur temps et j’en suis foncièrement désolé. » Par Joël Decarsin.

Partager
Lire la suite

Kouchner-Duhamel. De la gauche-cigare à la gauche-caviar

La Familia grande, un livre fort, au titre juste qui, par-delà l’affaire Duhamel et l’ignominie du « beau-père », donne à voir du dedans tout un « milieu ». Non pas que ce milieu détienne le monopole des dépravations, certes. Mais ses particularités sont tout de même très… particulières. En ce sens, notamment, qu’elles nous relient à l’état politique du pays et au désarroi actuel des Français – hors pandémie.

Partager
Lire la suite

Appel contre la vague identitaire touchant l’université – et pas seulement

Dans un appel récent, l’Observatoire du décolonialisme et des idéologies identitaires lance une alerte pour contrer le noyautage dans l’université de courants falsifiant les sources historiques sous prétexte de décolonialisme, indigénisme, racialisme et autres… Comme le relève le texte de l’appel, cette quête d’hégémonie culturelle “se traduit aussi par une emprise croissante sur les médias, ce qui limite considérablement l’espace du débat démocratique”.

Partager
Lire la suite

Pédophilie. Hypothèses sur le dérapage de Finkielkraut à la télé

Il peut être dangereux de se montrer à la télévision, surtout avec de drôles d’idées… Ainsi Alain Finkielkraut, ce 11 janvier sur LCI – chaîne dont la direction a décidé de se séparer de son commentateur hebdomadaire dans l’émission « 24H Pujadas ». Le philosophe et académicien n’en est pas à ses premiers écarts sur les sévices sexuels imposés aux enfants. De ses propos anciens et jusqu’aux plus récents se dégage une ambiguïté insoutenable.

Partager
Lire la suite

Pédophilie. Le beau-père Duhamel et l’effet Zézette

L’affaire Duhamel et ses imbrications. C’est encore un livre de « confessions » qui révèle les coulisses d’une famille « multi- recomposée » et, par-delà, d’une tribu, d’un clan, d’un milieu, d’un monde ethno-centré autour de Saint-Germain-des-Près : là où se concentre l’entre-soi de l’édition, de la presse, de l’économie, de la politique et de la bourgeoisie friquée.

Partager
Lire la suite

Michel Onfray, le Haut-Karabakh, le choc des civilisations

Michel Onfray a réchappé du covid qu’il a sans doute contracté lors de son séjour en Arménie et dans l’enclave désormais reprise par les Turco-Azéris. Un voyage périlleux entrepris avec deux de ses amis pour y tourner un film-témoignage sur un drame humain aux enjeux et conséquences géopolitiques qui ne sauraient – ne devraient du moins – nous laisser inertes, pour ne pas dire indifférents. Tant il y va d’un choc de civilisations.

Partager
Lire la suite

Giscard, le chasseur aux 50 éléphants

« Toujours les meilleurs qui partent… » Les médias ne peuvent se défaire de leur péché hagiographique. Giscard, nous ne le pensions pas aussi « grand » et sa mort l’aura glorifié. Sous un seul angle, cependant, il ne saurait trouver grâce auprès des amoureux de la nature : le chasseur compte une cinquantaine d’éléphants au bout de son fusil, et des centaines d’autres animaux, d’Afrique, d’Europe de l’est, d’Urss et même de Rambouillet. Un tel homme « ne pouvait être foncièrement bon… »

Partager
Lire la suite

« Comment cela s'appelle-t-il, quand le jour se lève, et qu'on a tout perdu ? Cela s'appelle l'aurore. »

Du film de Buñuel aux sans-abris qui jonchent les rues de notre République, l’association Aurore agit à sa manière, concrètement. Sa campagne publicitaire pointe – on dit “tacle” de nos jours – ce fossé béant qui sépare le monde du luxe de celui de l’extrême dénuement.

Partager
Lire la suite

Samuel Paty et les caricatures. La liberté d’expression, une question secondaire

Voici un article pour le moins dérangeant. À commencer par sa longueur, inhabituelle sur ce blog… Mais c’est sur le fond qu’il ne manquera pas de susciter des débats. Enseignant dans un collège, tout comme il y a peu Samuel Paty, Joël Decarsin avance l’idée que la question de la liberté d’expression, quoiqu’essentielle, ne serait pas primordiale car reléguée de facto au second plan par un impensé collectif relevant d’un matérialisme étriqué. À contre-courant de la doxa, il fonde son argumentation sur son expérience professionnelle et sur l’histoire de l’art, la théologie et la technocritique. Si l’auteur montre bien l’impossibilité pour les musulmans de dépasser l’interdit coranique de la représentation de leur prophète – tout enseignant y est désormais peu ou prou confronté – sa critique de l’Occident place celui-ci, en un renversement de la responsabilité, sur les bancs des accusés, coupable à la fois de liberté d’expression  sans limites et d’une sacralisation sans frein de la technique.

Partager
Lire la suite

Trump a sidéré des médias américains en perte de qualité

Journaliste et blogueur [“Ça va mieux en le disant”], Daniel Chaize porte une attention soutenue aux médias et à leur évolution, notamment dans leurs rapports à la politique et à son spectacle. Dans cet article fouillé, ill analyse le cas très particulier – et très actuel – des États-Unis et des journalistes par temps de trumpisme.

Partager
Lire la suite

Complots et « Hold up ». De la pandémie au pandémonium

Le documentaire “Hold up, retour sur un chaos”, sorti sur internet ce 11 novembre, remet en question l’ensemble des mesures sanitaires prises contre le Covid-19. Il dénonce à sa façon ce “hold up” qu’aurait réalisé, en un sinistre complot, une élite dirigeante sur la population française, en profitant du coronavirus. Deux heures quarante de complotisme.

Partager
Lire la suite

11-Novembre. « Mourir pour des idées » selon Maurice Genevois et Georges Brassens

Archive de janvier 1976, quand Maurice Genevoix et Georges Brassens se sont rencontrés à la télévision autour de Jacques Chancel. Il y fut évidemment question de la guerre, la “Grande”, si horrible, la “der des der” avait-on voulu croire. On aimerait voir tout le dialogue entre ces deux hommes si différents et pourtant si proches.

Partager
Lire la suite
Translate »