Avignon off. Balade-ballade en théâtre musical

On dira, bêtement (comme mézigue), c’est pas du théâtre. Puisque ça s’appelle « La Rive gauche en chantant ». Titre un peu tarte, certes. Mais exactement juste : une balade-ballade à déambuler dans une quarantaine de cabarets parisiens, les plus fameux des années 50-70. Donc, remballer d’urgence ses a priori et foncer voir-entendre ces deux comédiens-chanteurs de beau talent.

Impossible de ne pas craquer, même hors nostalgie, même si on a vingt balais. Pour le peu, du moins, qu’on ait l’âme bien née, prompte à s’émouvoir de cette miraculeuse conjonction mêlant poésie, rire, satire, générosité. Eux, c’est Yves Pignot (ex de la Comédie française) et Emmanuel Depoix (de plus excellent pianiste). Et eux-les autres, permettez : Fanon, Dimey, Serizier, Arnulf, Gougaud, Lafforgue, Ricet-Barrier, Ferré…

Une virée comme une résurrection, ponctuée de quelques canons (de rouge-saint-esprit). Alors on s’envole avec eux deux, hors du temps, ou alors en plein dedans, comme dans ce chef d’œuvre de Jacques Debronckart, « J’suis heureux », terrible pamphlet de trois minutes.

D’ailleurs une chanson, quand elle atteint au genre majeur, c’est toute l’humanité qu’elle contient. Pas besoin de tralala, une scène, trois projo. Un salon d’une maison avignonnaise, un cabaret, quoi. Mais tout de même un mystère.

••• Jusqu’au 29 juillet à 16 heures, à La Parenthèse (Lieu dédié au théâtre musical : on y entre par un garage qui ouvre sur un des « jardins secrets d’Avignon). 18, rue des Études (06 13 22 61 93).

Partager

1
<span style=

  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de
NORSA

help
j’ai bp aimé psychoblues mais je n’ai pas trouvé le site internet pour connaitre tous les morceaux de chansons qui egayent cette belle mise en scene
Qui peut m’aider

Translate »