Des artistes mul­ti­mé­dia ita­liens viennent de déve­lop­per Nuclear Anxie­ty, une carte inter­ac­tive per­met­tant de visua­li­ser en temps réel, à par­tir de comptes Twit­ter, l’angoisse géné­rée sur la Toile par l’énergie nucléaire. Chaque fois qu’un gazouillis (tweet) com­por­tant le mot « nucléaire » (en plu­sieurs langues) est pos­té, il appa­raît géo­lo­ca­li­sé. Ain­si s’exprime l’ampleur de cette peur, notam­ment aux Etats-Unis, où Twit­ter est très popu­laire. 

 

Autre bruit de fond issu de la Toile, listentothedeep.com a mis en écoute l’enregistrement du bruit du séisme qui s’est pro­duit au large du Japon le 11 mars, les basses fré­quences ayant été accé­lé­rées seize fois. Acces­sible dans la rubrique « Sound Libra­ry », puis « Ear­th­quake ». Le chant de la terre, comme Mah­ler lui-même ne l’avait jamais entendu…

Tout ça est gai, sym­pa, moderne, tech­nique – comme notre monde.

Share Button