IVG. Bompard, dernier rempart

[L]’Assemblée nationale a adopté ce mercredi par 143 voix contre 7 une proposition de résolution réaffirmant le droit fondamental à l’interruption volontaire de grossesse en France, en Europe et dans le monde. Ce texte, non contraignant, a été adopté le jour anniversaire du démarrage des débats sur la loi de Simone Veil, le 26 novembre 1974. Gilbert Collard s’est abstenu, sept députés ne l’ont pas voté, cinq UMP, un UDI, et l’ancien FN, maire d’Orange et député d’extrême droite du Vaucluse, Jacques Bompard. Son homélie, sur le modèle hollandien de l’anaphore ( “Moi président”…), constitue un ramassis des clichés qu’on aurait pu croire d’un autre âge. Au moins reste-t-il fidèle à son parcours politique : OAS, Occident, Ordre nouveau, Front national, Ligue du Sud… Il a été réélu maire d’Orange en 2014 au premier tour avec 60% des voix…

Partager
S’abonner
M'avertir en cas de
7 Commentaires
plus récent
plus ancien plus apprécié
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Liberté
30 novembre 2014 12 h 33 min

Les électeurs élisent ceux qui leur ressemble

Marie
28 novembre 2014 21 h 42 min

Je suis d’accord avec Gian.
Quant à la réélection de Bompard, j’aurais bien envie de reprendre la citation de Churchill : “La démocratie est le pire des régimes à l’exception de tous les autres!”

Gian
28 novembre 2014 10 h 35 min

Il serait bon que tous ces bien-pensants façon Bompard et consorts s’engagent solennellement à ne jamais profiter indûment d’un quelconque avantage obtenu de force lutte contre eux : qu’ils ne divorcent pas, n’avortent évidemment pas, ne bénéficient d’aucune augmentation suite à une grève à laquelle ils se sont opposés, rejettent les bienfaits de la médecine que leurs prêtres ont combattus, et de façon générale refusent pour eux tout progrès des moeurs suite à 68…

Marie
28 novembre 2014 21 h 50 min
Répondre à  Gerard Ponthieu

Quand j’ai envoyé mon commentaire, je n’avais pas lu la réponse de Gérard.
Je me placerais plus sur le plan de la justice.
J’ai trop souvent constaté, en menant des luttes syndicales, comment ceux qui s’y opposaient, adoraient profiter des améliorations obtenues.
Je me disais alors que les progrès devraient être réservés à ceux qui les ont obtenus afin que ceux qui sont toujours là à attendre en se faisant passer pour des agneaux (des moutons serait plus juste) soient bien obligés de s’y mettre.
Je pense que le taux de syndicalisation s’en trouverait nettement amélioré…

27 novembre 2014 19 h 13 min

Alors celui-là c’est un vrai con !!!
L’anaphore des halles version moyen âge !
Moi Orange je n’aime pas on s’y pèle !

Translate »
7
0
Votre commentairex
()
x