Foucault2Signe des temps et coup dur pour la démo­cra­tie locale : L’amuseur de radio et de télé­vi­sion Jean-Pierre Fou­cault a été nom­mé mar­di (11.01.05) à Mar­seille pré­sident du conseil d’administration de la socié­té Mar­seille Télé­vi­sion Locale à l’origine du pro­jet de télé­vi­sion locale TV7. Tel a été le «der­nier mot» du Conseil supé­rieur de l’audiovisuel (CSA), par­mi huit pro­jets de télé­vi­sion locale en lice.

Ce choix en dit long sur ce qui guette les télé­spec­ta­teurs mar­seillais. Tout aus­si par­lante est la liste des action­naires de la MTL : la Caisse d’Epargne Pro­vence Alpes Corse Réunion (35%), la Caisse natio­nale des Caisses d’Epargne (10%), La Pro­vence (15%), AB Groupe (15%), la SAFIM (orga­ni­sa­teurs de foires inter­na­tio­nales à Mar­seille) (15%), Sodex­ho Alliance (chèques res­tau­rant) (5%) et en prime le Groupe Indus­triel Mar­cel Das­sault (5%).

La Fédé­ra­tion natio­nale des vidéos des pays et des quar­tiers qui sou­te­nait un pro­jet concur­rent, TVas­so, por­té par un col­lec­tif d’une ving­taine d’associations, a déci­dé de dépo­ser un recours devant le Conseil d’Etat. Pré­sident de TVas­so, Eric Fal­co­net­ti, accuse le CSA de « jouer le jeu des grands groupes de com­mu­ni­ca­tion dans l’attribution des télé­vi­sions régio­nales », rap­pe­lant que le groupe Lagar­dère est aus­si le pro­prié­taire de La Pro­vence.

Au fait, le CSA est cen­sé veiller à la non concen­tra­tion dans les médias et à leur indé­pen­dance. Non? Si!

Mais heu­reu­se­ment une dépêche de l’AFP arrive à temps pour nous ras­su­rer en nous annon­çant que: 

« Le gou­ver­ne­ment a choi­si de se pen­cher sur la concen­tra­tion et le res­pect du plu­ra­lisme dans les médias. Le pré­sident Jacques Chi­rac en avait fait l’annonce, ven­dre­di 7 jan­vier, lors de ses vœux à la presse. Jean-Pierre Raf­fa­rin en a pré­ci­sé quelque peu les contours, lun­di 10 janvier. »

Share Button