CONNIVENCE. Comment Libération vient de mériter ses trois Pantoufles d’or

RaffIl fallait bien trois journalistes pour déplacer un poids-lourd politique comme Raffarin! C’est ce qu’ils ont fait à Libé, pour échouer comme une vague molle dans le ronron d’une interview compassée (samedi 15/01/05), genre que l’on croyait réservé à la presse godillot.

Résultats à la hauteur, condensés en titres forts: “Je mesure l’inquiétude des fonctionnaires”, ou encore “Je me sens solidaire de Florence Aubenas”. Ah oui ? Bon. Et les journalistes d’enregistrer, propres. Ils sont venus chercher une subvention, ou quoi?

Question osée: “Serez-vous toujours aux manettes lors du scrutin [le référendum]? Et Libé de prendre note: “Mon dernier bulletin de santé est plutôt favorable, la température est maîtrisée, il n’y a pas de symptômes majeurs”… On se marre. Attention là, question vache: “Comment votre logique libérale s’accommode-t-elle de l’idée lancée par Jacques Chirac de grands projets industriels élaborés par l’État?”. Réponse: “Le mot libéral est réducteur, je suis un humaniste”. Et vlan! Là, les trois compères sont sur le cul. Ils notent la suite de plus belle: “Je soutiens une logique de projets”, etc.

Plus loin, ça culmine: “La mission d’un gouvernement est de tenir les engagements du président de la République”… Bla-bla-bla. Je me pince. Et tout le reste à l’avenant. Tant de connivence… Est-ce déjà l’effet Édouard [de Rothschild : candidat repreneur de 35 % du capital du journal] qui sévit avant l’heure? Libération perd ses lecteurs comme Jospin ses électeurs, en oubliant d’où ils venaient.

Pantoufledor_7 Pantoufledor_7 Pantoufledor_7
–––> Unanime, le jury du PPP (Palmarès de la Pantoufle de Presse) décerne 3 Pantoufles d’or (une par intervieweur) à la rédaction politique de Libération. Motifs: excellents et loyaux services rendus à la classe politique; connivence méritoire.

Partager

1
  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de
Fraise des bois

oui, je suis allé voir cette ITV (à cause de toi, car son intitulé ne m’avait pas du tout capté!)et c’est effectivement tout sauf du journalisme, tout au plus de la mauvaise com’… l’effet Rotchild ou ITV à l’heure de la digestion, on peut hésiter. Trouve-nous plutôt une vraie bonne ITV, de n’importe qui, pour voir… Ca doit pas être si courant…

Translate »