L’infodiversité, c’est beau. Mais ça revient cher. Pour s’informer sur Libé, il faut lire Le Monde. Pour Le Monde, c’est Libé. Et, à pleines louches de condi­tion­nel, Le Figa­ro balance bien aus­si. Dom­mage que l’Huma du jour ne parle pas de Das­sault… Exemples tout frais de la famille tuyau-de-poële. «C’est pour dire» – et c’est donné!

Lib_1

Libé­ra­tion [5/02/05] : Manif devant «Le Monde»

Deux cer­cueils en car­ton ont été dépo­sés ven­dre­di à midi devant le siège du Monde, sous une ban­de­role des plus expli­cites : «Aden, le Monde Ini­tia­tives. A qui le tour ?» A l’origine de cette action, les sala­riés des deux titres dont l’arrêt est pro­gram­mé, rejoints par des membres d’autres filiales du groupe La Vie-Le Monde inquiets des menaces de «restruc­tu­ra­tion» qui pèsent sur eux, telle la librai­rie La Pro­cure ou encore les édi­tions Des­clées de Brou­wer. Total : une cen­taine de mani­fes­tants, dont des jour­na­listes du quotidien.

Mond_1

Le Monde [5/02/05] : La nou­velle casaque d’Edouard de Rothschild

[…] Et il n’y aurait pas d’autres hypo­thèses à écha­fau­der pour expli­quer son irrup­tion dans la vie du jour­nal. Pas la moindre, vrai­ment ? On se doute que les rédac­teurs du quo­ti­dien ont cher­ché à s’en assu­rer. Un tract du syn­di­cat SUD, majo­ri­taire par­mi les jour­na­listes de « Libé », a ain­si son­né l’alarme, début jan­vier : « Edouard de Roth­schild a déjà finan­cé, à droite, des cam­pagnes élec­to­rales. » L’intéressé dément : « Jamais ! »

«La rumeur a aus­si cir­cu­lé qu’Edouard de Roth­schild pas­sait ses vacances avec Nico­las Sar­ko­zy. Cette fois, il confirme : il est bien un ami de Nico­las et Céci­lia « depuis long­temps », et a effec­ti­ve­ment pas­sé une fois des vacances avec eux, une fois, à La Baule, mais il sou­ligne qu’il a tout au- tant des amis à gauche. Pas de faux pro­cès, dit-il : « Je ne fais pas de politique. »

« Autre piste, elle aus­si intri­gante : les liens qu’Edouard de Roth­schild entre­tient avec Jean-Marie Mes­sier, l’ex-PDG de Viven­di Uni­ver­sal. Ses deux prin­ci­paux col­la­bo­ra­teurs sont Agnès Tou­raine et Guillaume Han­ne­zo, qui, aupa­ra­vant, consti­tuaient la garde rap­pro­chée du patron déchu. Serge July, de son côté, entre­tient une rela­tion de confiance ancienne avec le même Jean-Marie Mes­sier, auquel il avait confié l’avenir finan­cier du jour­nal, à l’époque où il était encore asso­cié-gérant chez Lazard.

Fig

Le Figa­ro [7/02/2005] : Reca­pi­ta­li­sa­tion du Monde: vote des rédac­teurs repous­sé au 17 février

[…] « Dans cette reca­pi­ta­li­sa­tion, cer­taines socié­tés, dont le nom est tenu secret, n’auraient pas tenu leur conseil d’administration pour vali­der cette par­ti­ci­pa­tion. Par ailleurs, il y aurait une socié­té cotée dont le nom n’a pas été dévoi­lé, qui est sou­mise à des règles d’information financière.

« Selon une bonne source, une entre­prise devrait appor­ter 5 M EUR mais son conseil ne s’est pas encore pro­non­cé. En revanche, les négo­cia­tions ne sont pas ache­vées avec celle qui doit appor­ter 20 M EUR.

« Le groupe Lagar­dère, dont l’intérêt pour ce dos­sier est connu depuis jan­vier, « est en voie de conclu­sion » avec Le Monde, a-t-on indi­qué de source bien infor­mée, et devien­drait action­naire « à un peu moins de 15% » du capi­tal et inves­ti­rait 35 mil­lions d’euros dans le quo­ti­dien dont 25 mil­lions en cash et 10 mil­lions d’euros par l’apport que Lagar­dère pos­sède dans les Jour­naux du Midi (Midi Libre).»

Share Button