210205madLes quo­ti­diens pré­payés conti­nuent à défer­ler dans le monde de l’info-marchandise. Qué !, « petit » der­nier espa­gnol montre des crocs plu­tôt acérés.

« For­mat tabloïd, une ving­taine de pages, beau­coup de cou­leur, de grandes pho­tos, des info­gra­phies et des articles courts : le jour­nal se veut un «pro­duit pra­tique, diver­tis­sant et proche». C’est le cor­res­pon­dant de Libé­ra­tion à Madrid, Fran­çois Mus­seau, qui pré­sente ain­si Qué ! («Quoi !» en espa­gnol), le nou­veau quo­ti­dien pré­payé (« gra­tuit ») qui vient de se répandre dans toute l’Espagne en douze édi­tions régio­nales et un mil­lion d’exemplaires. Il émane de Reco­le­tos, un des cinq pre­miers groupes de com­mu­ni­ca­tion en Espagne.

Lan­cé le 18 jan­vier, Qué ! dif­fuse autant que l’ensemble des trois pre­miers quo­ti­diens natio­naux (El Mun­do, El Pais et ABC), et deux fois plus que 20 Minutes ou Metro, déjà pré­sents en Espagne. Mais, à la dif­fé­rence de ces der­niers, Qué ! ambi­tionne le titre de jour­nal de qua­li­té. « Nous uti­li­sons très peu les agences, pré­cise son direc­teur. Nous allons cher­cher à la source la plu­part de nos infor­ma­tions. » « Sans comp­ter, ajoute-t-il, que des per­son­na­li­tés de la poli­tique nous appellent de plus en plus pour publier des « tri­bunes libres ».»

Qu23

Pour le reste, le jour­nal a pris le par­ti de la fameuse info « de proxi­mi­té », pana­cée après laquelle semble cou­rir aujourd’hui la plu­part des quo­ti­diens, notam­ment fran­çais, frap­pés par la mévente. Exemple : au len­de­main de l’incendie spec­ta­cu­laire de la tour Wind­sor, à Madrid, le week-end der­nier, Qué ! titre «Tirons la leçon», et pro­pose «dix bons conseils» pour évi­ter de «jouer avec le feu dans nos foyers». On voit la tona­li­té et ce qui s’ensuit : le bric-à-brac habi­tuel des sujets «san­té-dié­té­tique-bien-être-psy­cho-bri­co­lage-hi-tech» et de pages pipol.

Une concur­rence, certes, sur le plan de la manne publi­ci­taire. Pas tant sur les conte­nus, du moins si les quo­ti­diens payants conti­nuent à mar­quer – voire à accen­tuer – leur dif­fé­rence.

Share Button