Dans TV Maga­zine de cette semaine, Michel Dru­cker à pro­pos de son émis­sion sur France 2 consa­crée à l’A-380 :

« Je connais­sais les Air­bus, mais je ne savais pas com­ment ils étaient fabri­qués. Main­te­nant, je regrette que cette soi­rée n’ait pas été dif­fu­sée avant le réfé­ren­dum car on se rend compte des capa­ci­tés de l’Europe. [...]
• Pour­quoi ne pas avoir pro­gram­mé l’émission avant le référendum ?
– Elle n’était pas prête. [...] »

On a ain­si échap­pé à 90 minutes de pro­pa­gande... Saluons en pas­sant l’hommage à un grand homme de presse, féru d’honnêteté pro­fes­sion­nelle et de plu­ra­lisme : l’émission était dédiée à Jean-Luc Lagardère.

A part ça, Dru­cker se pré­sente encore comme jour­na­liste (« J’ai été l’un des pre­miers jour­na­listes à voler sur Concorde »), entre­te­nant la confu­sion entre infor­ma­tion et spectacle.

Share Button