Le mariage Borloo-Schoenberg effrite un peu plus la crédibilité de France 2

La Société des journalistes (SDJ) de France 2 a jugé jeudi “préjudiciable à la crédibilité” de la rédaction de la chaîne la médiatisation du mariage de la journaliste vedette de France 2 Béatrice Schoenberg avec le ministre Jean-Louis Borloo.

“La liaison entre Jean-Louis Borloo et Béatrice Schoenberg était pour l’instant considérée par la SDJ de France 2 comme une affaire privée. L’étalage de leur mariage dans les médias, qu’il soit voulu ou non par les intéressés, en fait désormais une affaire publique préjudiciable à la crédibilité de notre rédaction”, a déploré la SDJ.

Béatrice Schoenberg, présentatrice des journaux du week-end sur France 2, a épousé la semaine dernière Jean-Louis Borloo, ministre de l’emploi, de la cohésion sociale et du logement. Des informations sur le mariage sont parues cette semaine, notamment dans Ici Paris et France Soir. Des photos du mariage ont été publiées jeudi dans Paris Match qui consacre sa une et six pages intérieures au sujet. [Afp].

→ Béatrice S. peut bien épouser qui elle veut, dès lors que la journaliste “a marié” l’information, et en lui restant fidèle. Là, parfois et même souvent, le ménage est plus délicat – et finalement moins… médiatique. A cet égard, j’ai en mémoire une interview de Fabius par Schoenberg le 22 mai, au 20 heures de France 2, une semaine avant le référendum. Un modèle de divorce entre journalisme et information – ou d’épousailles entre « info » et politique. [Lire l’analyse de cet entretien par Patrick Champagne, sur Acrimed].

Partager

1
  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de

>>> Je relis les commentaires… Cyril : Pourquoi une pétition pour faire démissionner tel(le) journaliste sur des faits relevant de sa vie privée? D’autant qu’un journal télé, même vedettarisé, résulte en principe d’un boulot collectif, non ? Et là, on peut trouver à redire sur les journaux “de Schönberg” qui n’ont de cesse de faire monter la mayonnaise sécuritaire à travers les “faits divers”.

Translate »