Sarkozy-Le Pen seraient-ils en train de créer la gégénétique ?

Certes, on peut toujours en démocratie théorique discuter de la proportionnelle, de ses avantages et inconvénients comparés… Quant à mettre la question sur la table à quelques jours du premier tour des présidentielles… Ce faisant, Brice Hortefeux, l’un des bras droits de Sarkozy (qui en a lui-même tant et tant de bras, et des longs), déroule à l’intention de Le Pen et de sa bande le tapis de leur représentation à l’Assemblée. Un bon groupe d’une quarantaine de députés frontistes, ça en jetterait quand même… De quoi ouvrir un marchandage avec le chef des fachos. Si ce n’est d’ailleurs déjà fait, au vu des grandes bourrades viriles que les deux candidats de l’extrême se tirent depuis quelques jours par médias interposés – une manière de se causer « entre hommes » et, en réalité, de flatter les électorats respectifs, bien sûr.

Hortefeux, comme s’il avait pu gaffer, joue les fusibles en permettant à Sarkozy un semblant d’indignation. Le Pen surenchérit en parlant de « miettes » – il espère pour le FN, non mais, plus qu’une dizaine de députés en 2012.

En fait, tout ce vent n’a rien à voir avec un quelconque dérèglement climato-politique. Non, c’est la Vertu qui s’exprime ainsi, dans le but suprême de faire que – dixit le bras droit en question – « le Parlement soit un lieu moderne d’expression démocratique qui conjugue efficacité et représentativité ». Beau comme l’antique.

Déjà en novembre Hortefeux avait encouragé les élus de l’UMP à parrainer Le Pen alors en mal de signatures. Peu après, il était suivi par Sarkozy trouvant anormal que Le Pen, mais aussi Besancenot (on est démocratique ou pas), ne puissent se présenter en 2007. Comme disent les « oreilles » du Canard cette semaine : « Le Pen à Sarkozy : “Ensemble… créons la gégénétique !” »

Partager

1
  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de
Jean Louis

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?

Translate »