Mêlons-nous donc de ce qui nous regarde, en poli­tique comme en conduite per­son­nelle : la morale. Au delà de ses éven­tuels atten­dus judi­ciaires, l’affaire Kouch­ner se situe bien d’abord sur ce plan, celui de l’éthique et des valeurs – si on ose dire avec ce mot ambi…valent. Qu’en est-il de ce ministre de la Répu­blique et de ses rap­ports à l’Argent ? Plus géné­ra­le­ment, com­ment l’argent peut-il per­ver­tir le com­por­te­ment humain ?

Est-ce la néces­si­té qui pousse cer­tains vers l’appât du lucre, ou bien ce même appé­tit insa­tiable qui, comme un manque, une addic­tion, les condamne à l’accumulation com­pul­sive ? Dans le cas pré­sent, la néces­si­té ne paraît guère fla­grante. Il s’agirait donc d’une variante de bou­li­mie por­tant sur l’Argent, une sorte de mala­die plus ou moins hon­teuse, selon l’état de san­té même du Grand Régis­seur de la chose, le Capi­ta­lisme – très mal en point par les temps qui courent…. En consé­quence d’un tel diag­nos­tic, on ne sau­rait repro­cher son mal à un malade, et moins encore lui deman­der des… comptes. La Jus­tice recon­naît ces cas, qu’elle sait exclure de la res­pon­sa­bi­li­té pénale.

Pénale, certes. Mais res­tons-en à la morale. Là encore, on ne sau­rait repro­cher à une vic­time d’en man­quer – à condi­tion, là aus­si, de réduire son degré de res­pon­sa­bi­li­té. En quoi il ne fau­drait pas non plus exa­gé­rer à la baisse, ni faire preuve de ce laxisme si sou­vent repro­ché aux juges envers les délin­quants. D’ailleurs il n’y a pas ici de délit prou­vé. Non, on s’en tient à la morale. Ce qui com­plique la donne, c’est une autre mala­die frap­pant si sou­vent aus­si l’homo avi­dus : la soif du Pou­voir. Ce qui aggrave tout car avoir faim (de lucre) et, en plus, soif (de pou­voir), ça brouille le sens des valeurs. À en renier ses idéaux proclamés.

Tout cela au moment où un cer­tain et tout neuf pré­sident états-unien, sur ce même registre de l’éthique et de la poli­tique, éjecte avec éner­gie deux futurs proches col­la­bo­ra­teurs en déli­ca­tesse avec le fisc. Au moment où le même ose réfré­ner le fameux appé­tit de lucre des grands diri­geants d’affaires (oh , à 500.000 dol­lars par an, pas de quoi lan­cer une quête). Il devrait se méfier, cet Oba­ma, car la Pari­zot des patrons se fâche et le dit bien fort dans le Figa­ro. De plus, il s’expose aus­si à contra­rier notre Omni  qui, avec son homé­lie sur la « mora­li­sa­tion » du capi­ta­lisme passe ain­si pour un enfant de choeur.

Et Kouch­ner dans tout ça ? Il mord. Il se vic­ti­mise aus­si : ce Péan n’a-t-il pas l’outrance de l’accuser de «cos­mo­po­li­tisme anglo-saxon», ce qui pour­rait déno­ter des relents anti­sé­mites et donc d’un com­plot « nau­séa­bond » – terme employé par Ber­nard-Hen­ri Lévy dans sa viru­lente défense de son ami. Lequel BHL, rap­pe­lons-le, tire quelques sub­stan­tiels reve­nus fami­liaux de la forêt gabo­naise (devien­drais-je à mon tour malodorant ?)

Encore une obser­va­tion à pro­pos de cette affaire : cette remar­quable dis­cré­tion du Monde. Soit une demi-colonne à la page 12 et rien à la une de l’édition de jeu­di. Et cet édi­to du len­de­main titré « Le cos­mo­po­lite» et ain­si résu­mé par l’éditeur : « A en croire l’écrivain Pierre Péan, l’actuel ministre des affaires étran­gères serait condam­nable parce que cou­pable de « cos­mo­po­li­tisme anglo-saxon », de « droitsdel’hommisme » et de « néo­li­bé­ra­lisme ». Ces mots ne prêtent pas à rire. Ils sont détes­tables et jettent une ombre idéo­lo­gique sur le livre de M. Péan. »

« Le livre de Péan »… Bon sang mais c’est bien sûr… N’est-ce pas cet auteur d’un autre détes­table ouvrage où il fut ques­tion de la face cachée d’un grand quo­ti­dien du soir ?

Comme aurait dit Lavoi­sier : Rien de secret, tout se tient (et se paie).

PS : Des docu­ments (fac-simile de fax, archives de sites) sur cette affaire sont publiés sur les sites de Bak­chich et de Chal­lenges. Pour­quoi n’en est-il pas fait état sur la place publique ? Voir :

http://www.bakchich.info/article6426.html

http://www.challenges.fr/monde/20090202.CHA0641/affaire_kouchner__challenges_a_retrouve_le_site_fantome.html

Share Button