Le bouclier et les cacahuètes de Bettencourt – ou le grand bluff fiscal de Sarkozy

Sur son blog «Déchiffrages», Jean-François Couvrat, montre comment Sarkozy a chaussé lundi à la télé ses plus gros sabots de bluffeur. Sous le titre «Sarkozy, plus c’est gros, plus ça passe «, le blogueur relève que Nicolas Sarkozy s’est une fois de plus félicité qu’en France, « personne ne paie plus de 50% de ce qu’il a gagné » (en impôts). Et une fois de plus, il a désigné son modèle : « Le bouclier fiscal existe en Allemagne depuis plus de vingt ans »…

«Il a répété cela avec un aplomb déconcertant. Ignorerait-il encore, tant le sujet lui tient à cœur, que cette disposition fiscale a disparu outre-Rhin depuis 2006, en même temps que l’impôt sur la fortune, auquel elle s’appliquait exclusivement ?»

Pujadas n’y a vu que du feu et il n’aura pas été le seul. De même s’agissant de l’impôt payé par Mme L’Oréal, la pauv’ petite fille riche qui, dixit Sarkozy en s’étranglant de compassion sur France 2, verse à l’Etat « plusieurs millions d’euros par mois ! »

« […] Voilà une fortune, relève Jean-François Couvrat, qui assure à Mme Bettencourt un revenu annuel de 700 millions d’euros. Pour ceux que l’accumulation de zéros déconcerte, disons que cela correspond à plus de deux lotos gagnants par semaine. Ce qui étonne, ce n’est donc pas que la dame paie des impôts, c’est qu’elle en paie aussi peu. 40 millions, rapportés à revenu de 700 millions, cela fait un taux d’imposition de 5,7%.»

On est donc loi de la «moitié du vison» de la dame. Et quand bien même en paierait-elle la moitié que l’autre moitié restante – et apparente, pour ne pas parler des revenus «évasifs» ou évadés – demeurerait un affront à la misère. Or, Mme Bettencourt ne paie que des cacahuètes ! « Le commun des mortels peine en tous cas, conclut Couvrat, à admettre que c’est à cette femme, troisième fortune française, que le Trésor public a remis l’an dernier un chèque de 30 millions d’euros au titre du bouclier fiscal. »

Partager

1
  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de
Dominique Dréan

“Plus c’est gros plus ça passe”, depuis l’invention de la réduction de la fracture sociale, c’est un peu une évidence, non? J’ai entendu ce soir Eric Raoult (dans les polémiques de la semaine sur France Inter) avancer l’argument que Mme Bettencourt pourrait, si on la contrarie, délocaliser les activités de Loréal…Donc il vaudrait mieux arrêter de faire de la peine à Eric Woerth…CQFD. On en est vraiment aux arguments ultimes, la bête est aux abois. Raison de plus pour persévérer. je regrette ce que ma comparaison peut avoir de désobligeant pour les cerfs et autres renards. Dans la nature, je ne… Lire la suite

Translate »