"Salauds de riches !"

Présenté par l’AFP comme une “étude”, l’article ci-dessous a été titré “Le riche est porté sur la triche”. Le mien, de titre, renvoie à la célèbre invective de Gabin dans La Traversée de Paris : “Salauds de pauvres !”…

Les personnes issues des classes supérieures ont davantage tendance à enfreindre le code de la route, à chaparder des bonbons ou à mentir dans le but de s’enrichir encore davantage, selon une étude réalisée aux Etats-Unis et au Canada.

L’étude, publiée aujourd’hui dans la Revue de l’Académie nationale des Sciences (PNAS), a été réalisée par des chercheurs de l’Université de Californie à Berkeley et de l’Université de Toronto, qui ont réalisé sept expériences différentes auprès d’une centaine de personnes pour chaque test.

L’une de ces expériences a montré que les propriétaires de grosses cylindrées avaient plus tendance que les autres à commettre une infraction à un carrefour et laissaient moins traverser les piétons. Un autre test réalisé avec un jeu de dés et une récompense à la clé a montré que les personnes se disant d’un statut social supérieur avaient davantage tendance à mentir sur leur score.

Lors d’un entretien d’embauche simulé, ces dernières hésitaient moins à mentir à la personne qu’elles étaient censées recruter en omettant de lui dire que le poste proposé devait rapidement être supprimé.

Et lorsqu’on leur a donné un paquet de bonbons en leur disant qu’il était destiné à des enfants présents dans une pièce voisine mais qu’elles pouvaient se servir, les personnes de milieux favorisés piochaient davantage que les autres.

“La recherche de l’intérêt personnel est une motivation plus importante pour l’élite, et la cupidité qui s’accroît avec la fortune et le rang social peut amener certains à mal se conduire”, ont expliqué les auteurs de l’étude.

AFP  Publié le 27/02/2012

Passage recommandé par lObservatoire des inégalités

Partager
Translate »