Déjà le papa de Charlie…

Il y a quarante ans déjà, Hara-Kiri rentrait dans les ordres… Apôtres de la provoc, rois du blasphème, Cavanna,  Choron et leur bande n’y allaient pas par quatre chemins (de croix). Leurs descendants ont des excuses : c’est dans leurs gènes que ça se passe. [Merci spécial à l’ami Daniel aux archives si bien tenues…]

Partager

4
  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de

C’est Marie-Madeleine? Marie-Madeleine Christ?
La femme du rabbin?
Pas propre Jésus!
Faut dire qu’à l’époque ils ne se lavaient pas beaucoup.
Une fois au baptême et basta!

Hara-Kiri !!! Ce que j’ai pu rire !
C’est bien de raviver le souvenir des précédents blasphémateurs!

vincent

Celle là, elle ne me dérange pas. C’est nous même qu’elle caricature, elle est drôle et elle ne met personne en danger. Ce qui me fait sortir de mes gonds (désolé pour le “désoeuvré et décadent”…), c’est quand on s’attaque à toute une civilisation qui n’est pas la notre, et qu’on n’hésite pas à mettre des tas de gens en danger, juste pour le buzz et le fric. Je trouve ça encore plus écoeurant que les discours du FN.

Paul

Salutaire blasphème! Quel serait, sinon, notre indicateur de liberté ? Passé les bornes, y a plus de frontière, comme disait l’autre, je sais pas qui…

Liberté

Se retenir, c’est s’autocensurer, on peut parler de tout toujours… Éradiquer la connerie dans le monde, vaste programme, comme disait un certain Charles.

Il reste Charlie Hebdo, espace de liberté salutaire

Translate »