Un banal sous-sol de par­king, cinq palettes en bois, une gratte et son ampli ; enfin une trom­pette et son souf­fleur. Et quand même une bonne dose de talent. Il n’en fal­lait pas plus à Ibra­him Maa­louf et Fran­çois Del­porte pour faire jaillir la musique, de celle qui vient des pro­fon­deurs, bien en deçà du par­king de Télé­ra­ma.

Le trom­pet­tiste fran­co-liba­nais vient de sor­tir un nou­veau disque, Wind, qui s’inspire d’un film de René Clair, La Proie du vent, un film muet de 1926. Il y est ques­tion d’un pilote pris dans une tem­pête et for­cé d’atterrir dans un parc du châ­teau. Il tombe amou­reux de la maî­tresse des lieux… Com­ment en vient-on à com­po­ser du jazz là-des­sus ? Com­ment Miles com­po­sa, à la volée, la bande ori­gi­nale d’Ascen­seur pour l’échafaud ?

Si vous vou­lez com­prendre ce genre de mys­tère, pre­nez date : Ibra­him Maa­louf joue­ra avec son quin­tette le same­di 6 juillet au Char­lie Jazz Fes­ti­val de Vitrolles.

L’occasion de faire aus­si le lien, le ven­dre­di 5, avec Mar­seille-Pro­vence 2013 et le concert don­né par le Medi­ter­ra­nean Char­lie Orches­tra, alliage pro­met­teur entre l’Orchestre des Jeunes de la Médi­ter­ra­née et la com­pa­gnie Nine Spi­rit – soit une tren­taine de musi­ciens enle­vés par le saxo­pho­niste et com­po­si­teur Raphaël Imbert.

Le fes­ti­val pren­dra fin le dimanche 7 avec le quar­tet d’Avi­shaï Cohen, contre­bas­siste pétillant. Il rem­place ain­si le trom­pet­tiste Roy Har­grove, obli­gé d’annuler sa tour­née pour rai­son de santé.

Pro­gramme com­plet du Char­lie Jazz Fes­ti­val et réser­va­tion : http://charliejazzfestival.com/


Ibra­him Maa­louf en Télé­ra­ma garage Ses­sion par tele­ra­ma

Lire aus­si l’entretien avec Ibra­him Maa­louf sur CitizenJazz.com

Share Button