Effet Charlie ? Libé saisi par le blasphème

Sans doute contaminé par le “virus Charlie” et ses agents porteurs hébergés dans ses locaux, Libération se lâche à son tour. Sa une de demain 16 janvier annonce un défoulement blasphématoire tous azimuts. Tant qu’à blasphémer, arrosons gaiement et largement. Une bonne foi(s ) pour toutes ?  Vingt guieux que non ! le sujet étant inépuisable – ce qu’on appelle les énergies renouvelables, censées alimenter l’écologie mentale… 

charlie libé blasphemes
Libé 16/1/15
Partager

Gerard Ponthieu

Journaliste, écrivain. Retraité mais pas inactif. Blogueur depuis 2004.

Translate »