Cyclisme : le dopage technologique enfin avoué

[C]a y est, tout est avoué : voici l’ère du dopage technologique ! Les soupçons ne manquaient pas : ces démarrages fulgurants de champions cyclistes dans des montées de cols, que même une mobylette n’aurait pas pu ; ces roues qui continuent à tourner lors d’une chute… Et c’est tout de même moins risqué, à tous points de vue, que la piquouse et autres potions “magiques”. Le reportage ci-dessous dévoile enfin la face cachée de ce nouveau dopage. Tandis que bibi, sur son VAE (vélo à assistance électrique), ne fait pas mystère des limites de ses mollets…


Cyclisme : dopage technologique, le nouveau scandale

Le “progrès” ? La technologie + la falsification. Qu’il s’agisse de sport ou de finance, l’époque est vraiment sensass ! À quand la raquette de tennis à laser et la balle-missile subtilement téléguidée ?

Partager

3
  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de

Ce que les gens veulent, c’est du spectacle non ?

Gérard Bérilley

Je ne suis pas sûr que le spectacle y gagne à terme. Le Tour de France, par exemple, est beaucoup moins passionnant qu’autrefois. Toutes les étapes sont sur le même modèle, tous les ans. Etapes de plat : le peloton laisse une échappée prendre 10 minutes, se met à rouler à 60 kilomètres de l’arrivée, rattrape l’échappée à 2 kilomètres de l’arrivée, et sprint. Etapes de montagne : le spectacle n’existe plus que dans les arrivées au sommet, avec ces démarrages qui dépassent l’entendement. C’est pourquoi chaque année il y a de plus en plus de ces arrivées au sommet.… Lire la suite

Translate »