Président. « Dieu est avec nous » : pourvu qu’il ne nous oublie pas !

macron-président-faber

© faber – 2017

Le jeune homme bien élevé s’est élevé au sommet. Il lui a fallu un beau culot, une confiance en soi confinant à un état supérieur, à une quasi-mystique. Ce regard bleu et droit recèle de l’élan, une foi, pour ne pas dire une certaine transcendance, ingrédients indispensables à tout conquérant du pouvoir. Vertu virile, donc plutôt mâle, qui sied moins aux dames – l’Histoire en témoigne, jusqu’à ses rares exceptions. Dans cette catégorie restreinte, son opposante en aura sans doute trop démontré dans sa mâlitude, là où elle n’a pas su / pu jouer dans une finesse plutôt accolée à la féminitude. Nous sommes là, pour une part, dans les stéréotypes du genre – mais pour une part seulement, sinon qu’en serait-il de nos précieuses différences femme / homme et de « celles-zé-ceux » du nouvel élu ?

Certes, je préfère avoir ici taillé ce portrait que celui de sa concurrente (qui a bien propulsé son adversaire en tant que repoussoir…) Nous n’en sommes pas quittes pour autant : dix millions d’électeurs ont voté pour l’extrême-droite ! Cette banalisation « du mal » recouvre le délabrement d’un “système” ignorant les inégalités criantes et nourrissant les extrêmes. Le cri ne serait-il donc pas encore assez puissant qu’il faille attendre le prochain coup ? Pour m’en tenir à ma zone géographique, en PACA et en Corse, l’extrême-droite a recueilli la plupart du temps un vote sur deux ! Même à Vitrolles où ils avaient pourtant déjà « essayé » les Mégret (1995), avec le désastre qui s’ensuivit ! Et malgré – ou à cause – les deux mandatures socialistes suivantes… Tel est le défi, probablement ultime, qu’aura à relever le nouveau président : redonner un contenu à ce qu’on appelle encore la République – en marche, ou en phase terminale.

Il l’a donc remporté, ce valeureux guerrier, ambitieux, volontariste et vainqueur. Ne le surestimons certes pas, sans pour autant nier cette farouche puissance de combattant, quelque chose de nietzschéen chez ce gosse de nantis, nanti lui-même de cette volonté de puissance rarement fournie avec la « cuiller d’argent » de la naissance – et qui fait les chefs autant que les tyrans.

Le beau gosse, de surcroît, a aussi connu la grâce de la Providence, ça ne s’invente pas : ainsi s’appelle ce bahut catho jouxtant la Cité scolaire d’Amiens, lycée public où j’ai passé mon bachot. Nous ne risquions donc pas de nous croiser, indépendamment de nos âges respectifs : les grilles de cette maison jésuitique en pierre de taille tenaient hermétiquement de murs de classes.

Le nouvel élu, jamais autrement élu, et cependant élu « des dieux » : celui du catholicisme « providentiel », depuis le collège même ; celui du protestantisme du philosophe Paul Ricœur auprès duquel il dit d’être frotté ; celui, plus terre-à-terre, de l’héritage familial – parents médecins qui lui offriront au Touquet la villa du couple (estimée à 1,4 millions d’euros, financée également par Brigitte Trogneux, l’épouse, héritière des renommés chocolatiers amiénois).

Catho, proto, friqué… Le jeune homme a beau être héritier – on ne choisit pas ses origines – il a aussi du talent, quatrième pilier de son édification. D’abord de l’entregent – c’est-à-dire cette forme appliquée de la séduction –, qui propulse notre Rastignac picard vers les temples du pouvoir : Sciences Po’ 1, l’ENA, à défaut de Normal Sup’ où il a buté par deux fois. Ces formalités accomplies, il n’est pas bien difficile de frapper aux portes des banques et, tant qu’à faire, chez celle de Rothschild, la plus emblématique, voire caricaturale : frac, haut de forme et cigare…

Pour le « reste », quelques coups de piston – Minc, Attali, Hollande, etc. – et hop ! voilà comment se fabrique, ou se révèle, un « Imanou El » qui en hébreu veut dire « dieu avec nous » – tant qu’à faire.

Share Button

Notes:

  1. Comme pour l’économie, hisser la politique au rang de science m’a toujours fait marrer !

7
6 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
7 Comment authors
  Subscribe  
plus récent plus ancien plus apprécié
M'avertir en cas de
Gian

Micron

eliette gensac

Bonjour cher Gérard ! tu me semble plutôt innocent en la matière politique.
Ce Macron est d’abord sous la grande aile des banquiers internationaux et de surcroit franc-maçon… d’où, entre autre signe fraternel, l’image devant la pyramide du Louvre, que tous les frères du monde entier on bien pris en compte N’as-tu pas pris connaissance du “Live jaune n°5” interdit par ailleurs en France, avec les listings des vrais gouvernants, pas cachés du tout d’ailleurs. Bizzz

Graille

Comme toujours analyse fine et talentueuse!!
Qui aurions nous pu choisir?
Il était de tous, le seul possible.
Alors laissons lui le temps.
L’evolution se fera..
La messie ou le messie n’existe pas
Merci de nous (recamper) le personnage, car après tout il sera notre président, et avec toutes les conneries qu’on peut lire sur lui
J’aime cette analyse.

Gérard Bérilley

L’homme qui désire à ce point arriver au pouvoir a certainement une faiblesse qui le tourmente.
Don Diégo (à propos de l’Aigle) dans Zorro de Walt Disney

Ce qui m’effraie le plus c’est cette absence, dans son propos, de ce qui à trait au climat… Atmosphèèèère….
Mais n’allons pas effrayer les gens avec ce qu’ils n’ont pas envie d’entendre !
Bref, on est pas sorti du sable !

agarrat

Vitrolles c’est vrais, mais regarde tout les anciens, ou récent, bastions communiste et socialiste, port de bouc, Miramas, Istres, Aubagne, Gardanne etc etc matière à réflexions non ?

Translate »