Gilets Jaunes. Et c’est ainsi que Jupiter devint Roi-des-cons

Ou comment un prince trop vite poussé, un start-upiste du libéralisme politicien, s’est pris les pieds dans le tapis moelleux de sa propre suffisance. C’est ainsi : le pouvoir rend con. « Ceux qui osent tout » n’auront rien vu venir, drapés dans leur orgueil. Le plus lourd dans l’addition, ce sera d’avoir validé la violence comme force politique. Les casseurs des Champs-Élysées auront bel et bien eu gain de cause. Alliés objectifs des Gilets jaunes, ils auront servi leur lutte. Voilà la grande défaite due à ce Pouvoir : celle par laquelle aura régressé encore la Démocratie de fond, pas celle de façade qui prend le peuple pour des attardés infantiles. [Temps de lecture : ± 4 mn]

Partager
Lire la suite

Un peu de douceur en attendant la « fin du monde humain »

Un coup de blues ? Une petite vidéo incongrue, et ça repart. Même si la « fin du monde humain » est annoncée, « vivons heureux en attendant ». Un peu de zizique, pas mal de dérision. Brassens et Tino Rossi comme la rencontre de la carpe et du lapin. Et de Sainte-Lucie. [Temps de lecture : ± 4 mn avec la vidéo]

Partager
Lire la suite

Chasse. C’est dangereux, d’avoir un fusil. On croit que ça ne tue pas

Sans changer de tenue militarisée, le chasseur d’aujourd’hui lorgne sur les habits neufs du « régulateur de la nature ». Pourtant, il a horreur des « écolos » qu’il verrait volontiers en gibier. D’ailleurs, il a dégommé le premier d’entre eux, un ministre. « En même temps », ce président lui offre un permis à moitié prix. Un permis de tuer en forme de carte d’électeur. Un siècle avant, Jules Renard en avait fait l’expérience : « C’est dangereux, d’avoir un fusil. On croit que ça ne tue pas. » [Temps de lecture : ± 9 mn]

Partager
Lire la suite

Chronique d’un été (le mien). 6) À la fin, nous voilà bien avancés

Sixième et dernière chronique de l’été – car le septième jour… « il goûta un repos bien mérité », comme il est dit à peu près dans la Bible. Où il est question d’un voyage au bout de l’espace (jardin) ; d’un autre voyage, en photos et dans le temps, celui de Marseille il y a un siècle. Et de Van Gogh, achevé par les vautours.[Temps de lecture : ± 4 mn 30]

Partager
Lire la suite

Chronique d’un été (le mien). 5) À Lodève, l’éblouissant Paul Dardé, tailleur de pierre

Chronique :  cinquième épisode d’une petite série inspirée par « mon » été. Des mots pour freiner les ardeurs de Chronos, dieu du Temps et de la Destinée. Des mots et des images pour tenter de ralentir la cadence des jours. Aujourd’hui : à Lodève, autour de l’éblouissant Paul Dardé, tailleur de pierre. [Temps de lecture : environ 3 mn 30.]

Partager
Lire la suite

Chronique d’un été (le mien). 4) De l’origine possible du pouvoir et de sa névrose

Chronique :  quatrième épisode d’une petite série inspirée par « mon » été. Des mots pour freiner les ardeurs de Chronos, dieu du Temps et de la Destinée. Des mots et des images pour tenter de ralentir la cadence des jours. Aujourd’hui : observations et réflexions sur le pouvoir, la modernité, etc. [Temps de lecture : ± 3 mn.]

Partager
Lire la suite

Chronique d’un été (le mien). 3) Entre « punition du ciel » et bonne vision de la vie…

Chronique : troisième épisode d’une petite série inspirée par « mon » été. Des mots pour freiner les ardeurs de Chronos, dieu du Temps et de la Destinée. Des mots et des images pour tenter de ralentir la cadence des jours. Aujourd’hui : où trouver le juste milieu, du climat et de la vie… [Temps de lecture : ± 4 mn.]

Partager
Lire la suite

Chronique d’un été (le mien). 2) Histoires d’amour, de vagues, de mer, d’Homère

Chronique :  deuxième épisode d’une petite série inspirée par « mon » été. Des mots pour freiner les ardeurs de Chronos, dieu du Temps et de la Destinée. Des mots et des images pour tenter de ralentir la cadence des jours. Aujourd’hui : amour, mer, Homère…

Partager
Lire la suite

Impressionnant ! Comment j’ai perdu connaissance à cause d’une Scène de ménage

Qu’importe la chaîne… L’ivresse, je la trouve presque chaque soir sur M6 en me délectant des « Scènes de ménage ». L’autre soir, j’y ai même frôlé le coma et, carrément connu une syncope. Si ! Vous vous demandez quoi-qu’est-ce ? Ben voilà :

Partager
Lire la suite
Translate »