Complots et « Hold up ». De la pandémie au pandémonium

Le documentaire Hold up, retour sur un chaos, sorti sur internet ce 11 novembre, remet en question l’ensemble des mesures sanitaires prises pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Il analyse à sa façon ce “hold up” qu’aurait réalisé une élite dirigeante sur la population, en profitant du coronavirus… 

Dès le visuel, nous voilà prévenus !

Rien dans le genre ne peut m’exaspérer davantage que le complotisme. Que des complots aient existé de tous temps, certes ; de là à en avoir construit une obsession idéologique, un « système «  à base de conspirations et de paranoïa contagieuse… De là à mettre en scène ce néo Big Brother dans une dramaturgie grossière… Voilà donc bien un virus de plus, propagé par ses canaux les plus possiblement délétères, ces réseaux dit « sociaux », créant en fait une super dose d’a-socialité selon une propagation de type virale – c’est doublement le cas de le dire, s’agissant de l’actuelle pandémie dont il est dit, dès la bande-annonce 1 que le covid-19  2 ne cause plus de morts ! À ce niveau de négationnisme, on peut pour le moins s’interroger sur le sens critique d’un bon nombre de nos contemporains. Car ils sont nombreux en effet 3 à adhérer à tant de foutaises « certifiées » par des « experts » aux titres ronflants, dont les assertions apparaissent d’autant plus péremptoires qu’elles sont emboitées dans un jeu de montage imperméable à la réflexion, ou tout eu moins non propice à l’exercice d’un salutaire scepticisme – sans parler du fond sonore à base de bourdonnements anxiogènes.

Pour les thèmes abordés c’est à l’avenant : Bill Gates, Rockefeller, les dangers du masque, défense de l’hydroxychloroquine et Raoult, remise en cause de la létalité ou l’origine du covid19, arme biochimique, 5G, réduction volontaire de la population, etc. Ah ça, ils savent faire, ces manipulateurs, ces bonimenteurs ! 4

Mais dans quel but au juste ? Ajouter du désarroi à la maladie et aux souffrances ? Pour quoi donc ? Pour créer ce « chaos » qu’ils prétendent dénoncer ? Et finalement atteindre ce pandémonium, cette capitale imaginaire de l’enfer, lieu de corruption, de désordre, de vacarme – ce mot qui partage son étymologie avec la pandémie :  du grec pan, pantos «  tout  ». La maladie qui atteint tout le demos, tout le peuple, qui le met sens dessus-dessous en créant un grand chamboulement mondial – un pandémonium, un tout démoniaque… On s’en approche avec ces marchands de débilité, ces malfaisants des arrière-mondes. gp

Notes:

  1. Je ne me vois pas aller au-delà de cet échantillon suffisamment édifiant.
  2. L’usage faisant loi, je l’emploie au masculin, en désignant le virus plutôt que ses effets, la maladie.
  3. Une version fuitée sur Facebook a généré à elle-seule une potentielle exposition à plus de 3,4 millions de personnes.
  4. Derrière la caméra, Pierre Barnérias, un ancien journaliste qui s’est tourné vers le « documentaire » depuis dix ans. Ses sujets de prédilection : l’au-delà, les prodiges de la Vierge Marie, le passage de la vie à la mort.
Partager
S’abonner
Notifier de
9 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Gian
15 novembre 2020 16 h 30 min

Jeter tout “Hold Up” avec l’eau du bain totalement complotiste est excessif… Il y a le discours de Gates qui est moins hypothétique que programmatique : ne négligeons pas le projet mégalomaniaque des atrophiés de l’émotion que sont beaucoup d’informaticiens, contrôler les gens par nanoparticules injectés par obligation légale et puçage orwellien du même métal. L’idéal étant bien sûr huxleyien, faire en sorte que les asservis aiment leur servitude, ce qui est pour beaucoup en bonne voie… Le témoignage du “gendarme du renseignement” (vers 2.00.00) est aussi troublant : à fabriquer un virus militaire, comme le suggère par ailleurs la… Lire la suite »

bosquart
15 novembre 2020 15 h 39 min

Mon fils vient de m’inviter à aller visionner la vidéo du youtuber ” Partager c’est sympa”, bien connu des “initiés” et des lecteurs de Médiapart qui démonte les ressorts de ce “documentaire” (!)
A diffuser sans modération ! Ca dure 17 minutes.
https://youtu.be/VdpfL4rCVa0

Emile
15 novembre 2020 19 h 51 min
Reply to  bosquart

Pas mal fait pour augmenter l immunité intellectuelle necessaire en ce moment ! Merci

Emile
14 novembre 2020 21 h 49 min

Note 2 : L’usage faisant loi, je l’emploie au masculin, en désignant le virus plutôt que ses effets, la maladie. *Juste pour dire : sans complotisme , que la réalité est que le Virus est un SRAS -Cov2 et que lorsque je ne sais qui en Premier et a quelle Date , l a ainsi nommé l acronyme devenant SYNDROME RESPIRATOIRE AIGU SEVERE , j ai compris que La COVID 2019 ne serait pas une «  grippette » malgré les arguments rassurants de la Bonne Mere et ceux Balbutiants des Responsables Gouvernementaux assez déconcertants ! Pour le reste le temps fait… Lire la suite »

Rose
14 novembre 2020 13 h 10 min

L’art et la manière de mêler le faux au vrai, et réciproquement. Je m’étonne que Front populaire semble emboîter le pas des complotistes en dénonçant « le tir de barrage » contre le film Hold up… En tout cas, les commentaires qui suivent abondent par dizaines dans le même sens !

Etoile
14 novembre 2020 8 h 58 min

Réécoutons la chanson du poète Guy Béart : “La Vérité ” et chantons la avec Vittorio de Sica !!!

Martial Maurette Photographe
13 novembre 2020 19 h 09 min

Documenteur, qui tacle la façon dont les médias traitent la Covi-19, mais s’embourbe tout autant. Génération FB ? Dommage, message(s) enlisé(s)

Translate »
9
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x