En Moselle il neige et les journaux volent bas !

par André Faber

1lasemaine

Le Républicain lorrain, quotidien local hégémonique et planplan, gras de pub et d’avis mortuaires, vient de piquer un coup de sang. Pensez donc : un petit nouveau – La Semaine – hebdo indépendant vient de naître sur ses terres. Le plus étonnant, c’est l’arme de la réplique, une arme de guerre : un gratuit !

Mais qui vient jouer dans mon bac à sable ?, hurle Mathieu Puhl, le directeur du Républicain lorrain ? Jean-Pierre Jager, ex journaliste du Républicain lorrain et patron de La Semaine n’en demandait pas tant. Sa première parution, plutôt polie, ne s’oppose pourtant pas au mammouth ! Mais le mammouth se dresse déjà sur ses grosses pattes pour écraser le moustique.

« Il faut tuer avant d’être tué ! », lance Mathieu Puhl. Et à clamer sa rage trop fort, voilà qu’il crée malgré lui deux camps opposés. D’un côté, les pro Semaine, qui voient soudainement apparaître une forme de résistance dans le paysage mosellan, et de l’autre les tenants du titre ! Belle pub pour La Semaine !

Et Mathieu Puhl, la bave aux lèvres, lance « Tout1fo », un hebdo gratuit en contre-feu, ciblant les 25-35 ans ! On se marre bien par ici.

D’une part, parce qu’on découvre qu’il y avait des jeunes en Moselle et c’est comme si tout à coup De Gaulle se mettait au rap !

D’autre part, les pages grises du Républicain lorrain, lourdes de suffisances, frôlent désormais le caniveau. Ce qui n’a pas mis le RL à l’abri d’un beau ratage : un jour après La Semaine, le quotidien devait se raccrocher à l’affaire du médecin de Sainte-Marie, le toubib aux 100 clients/jours pointé par la Sécu. La honte. Les lecteurs, ce qu’il en reste, feront leur choix. Les autres créeront leur blog. Et vive la liberté (de la presse) !

Partager

1
  Subscribe  
plus récent plus ancien plus apprécié
M'avertir en cas de

Je “déterre” le post histoire de dire qu’il n’y a pas que Le Monde dans la presse nationale, et encore heureux.
Car si le Républicain Lorrain est gris et rempli de publicité, Le Monde ne peut pas trop s’avancer car il reste plat, morne et sans saveur, sans picotements.
Alors oui, il reste des jeunes en Moselle, et oui il en reste qui lise ce torchon car ils l’apprécient, tout simplement.
Je trouve ce post totalement infondé, inutile et surtout bien prétentieux.
Et ça ose écrire à la fin, vive la liberté de la presse. C’est l’histoire de l’arroseur arrosé.

Translate »