« Le Monde ». Un Dieudonné peu pardonné

Le médiateur du Monde, Robert Solé, revient dans sa dernière chronique sur la manchette du journal du 22 février : « Le scandale Dieudonné et le nouvel antisémitisme ». Des lecteurs ont trouvé là matière à gloser. J’en profite pour ajouter mon grain de sel.

Je rejoins tout à fait ce lecteur écrivant : «Je lis en première page “Le scandale Dieudonné” et, dans le même numéro, un éditorial qui, sous le titre “Dieudonné, assez!”, préconise de “simplement se détourner de ce clown en colère”. (…) Pourquoi diable adopter l’attitude du pompier pyromane

1monde10002A quoi Patrick Jarreau, directeur adjoint de la rédaction, en charge de l’édition en question, répond notamment : […] «Sous couvert de son statut de comique, Dieudonné a bénéficié jusqu’ici d’une sorte d’indulgence. En quoi ses propos seraient-ils moins importants que ceux d’un homme politique ? “Dieudonné, assez !” ne signifiait pas cessons d’en parler, mais arrêtons cette supercherie. » L’argument me paraît faible, «zappant» la question qui vaut aussi pour Le Pen : pourquoi tant d’importance ?

Comme on le dit, «informer c’est choisir». Mais comment choisit-on ? Peut-on le faire aussi librement qu’on le prétend ? Qui, quel journaliste en particulier, prétendrait n’être pas agi par des «forces» multiples, celles qui finissent, aussi, par forger l’«opinion générale» ? Je m’applique sur ce blog, entre autres et modestement, à traquer les fausses raisons qui gouvernent parfois cette «chose médiatique» : l’air du temps, les «lois» du marketing et impératifs d’audience, ou commerciaux ; la soumission au Lecteur dont on croit connaître les fameuses attentes… Et puis, surtout, – c’est mon dada car il est une des plaies du journalisme –, ce panurgisme comme résultante du tout.

En l’occurrence, je me demande bien si Le Monde n’aurait pas péché par «un peu de tout à la fois». Résultat : un titre de news magazine, pas vraiment à sa place en tête de Une d’un quotidien comme Le Monde.

Cela dit, sur le fond, je ne sais si Dieudonné est antisémite, mais je constate qu’il se comporte comme tel. Et ça, oui, c’est déjà trop.

Pantouflebronze_4
Alors, mon Père ? Pour cette fois, ce sera Pantoufle de bronze. Et n’y revenez pas !

Partager
  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de

Il ne mérite vraiment aucun interet. Entre le sida, la porno memorielle,…

Translate »