111mondeÇa barde sérieux au Monde autour du licen­cie­ment annon­cé d’Edwy Ple­nel. L’ancien direc­teur de la rédac­tion s’est d’abord expri­mé par un com­mu­ni­qué où il dit : «La direc­tion du groupe la Vie-le Monde a déci­dé que je devais quit­ter le Monde, jour­nal où je tra­vaille depuis vingt-cinq ans. Après me l’avoir noti­fié ora­le­ment, elle l’a fait savoir publi­que­ment par voie de presse. Sur le fond comme sur la forme, cette déci­sion me choque et m’attriste.» Ple­nel pré­vient qu’il a char­gé l’avocat de son syn­di­cat (la CGT) de «veiller à la pro­tec­tion de [ses] droits de salarié».

Par un autre com­mu­ni­qué interne, une tren­taine de res­pon­sables ou anciens res­pon­sables de la rédac­tion du quo­ti­dien ont fait savoir [30/03/05] que «le départ contraint d’Edwy Ple­nel serait un très mau­vais signal» qui «contri­bue­rait à avi­ver des divi­sions voire à pro­vo­quer des rup­tures» au sein du jour­nal. Ils demandent à la direc­tion du quo­ti­dien de défi­nir avec Edwy Ple­nel «son ave­nir pro­fes­sion­nel au sein de notre équipe».

Dans ce com­mu­ni­qué, les signa­taires ajoutent : « […] Nous pou­vons d’abord témoi­gner de ce qu’Edwy Ple­nel, dix ans durant, comme direc­teur de la rédac­tion, a appor­té au quo­ti­dien « Le Monde », par son dyna­misme édi­to­rial et sa capa­ci­té d’animation.

« Nous devons ensuite rap­pe­ler que, jamais, dans l’histoire du jour­nal, un direc­teur de la rédac­tion ayant aban­don­né ses fonc­tions n’a été contraint de quit­ter l’entreprise. […] La force de notre col­lec­ti­vi­té tient aus­si à cette capa­ci­té à res­pec­ter les per­sonnes, à nous ras­sem­bler et à faire vivre notre diversité.

« Nous devons enfin noter qu’au moment où notre jour­nal entame une nou­velle étape de son his­toire (redres­se­ment finan­cier, nou­velle for­mule, relance édi­to­riale), la cohé­sion de notre col­lec­ti­vi­té est un impé­ra­tif. Au-delà des désac­cords qui font par­tie de la vie de toutes les rédac­tions, notre équipe doit res­ter unie et mobi­li­sée sur l’essentiel, la réa­li­sa­tion du meilleur jour­nal pos­sible, dans le res­pect de son his­toire et de ses valeurs.

« A ce titre, le départ contraint d’Edwy Ple­nel serait un très mau­vais signal. Il contri­bue­rait à avi­ver des divi­sions voire à pro­vo­quer des ruptures. »

Les signa­taires : Claire Blan­din, Fran­çois Bon­net, Anne Che­min, Syl­vain Cypel, Alain Debove, Fran­cis Deron, Jean-luc Douin, Jérome Féno­glio, Pas­cal Gali­nier, Her­vé Gat­te­gno, Pierre Georges, Claire Gue­laud, Michel Gué­rin, Denis Hau­tin-Gui­raut, Natha­niel Herz­berg, Chris­tophe Jaku­bys­zyn, Franck Johannes, Phi­lippe Le Coeur, Jean-Yves Lho­meau, Laurent Mau­duit, Joel Morio, Franck Nou­chi, Marie-Hélène du Pas­quier, Bri­gitte Per­uc­ca, Phi­lippe Ridet, Emma­nuel de Roux, Josyane Savi­gneau, Bri­gitte Suf­fert, Isa­belle Tales, Fran­çoise Tovo, Vincent Truffy.

Share Button