238.445. C’est le chiffre de visites annon­cé [ce 21/04/05 au soir] par le comp­teur du site d’Etienne Chouard, cet ensei­gnant de Mar­seille qui s’est mêlé d’analyser le pro­jet de consti­tu­tion et qui se voit lit­té­ra­le­ment englou­ti par ce suc­cès d’audience aus­si inat­ten­du. Suc­cès qu’il n’apprécie pas sur toute la ligne car il est aus­si la cible d’attaques mul­tiples de-ci de-là, et notam­ment par émiles (cour­riels, quoi…) qui pleuvent sur lui – jusqu’à 300 par jour.

Il est atta­qué entre autres sur ses titres uni­ver­si­taires et ses com­pé­tences – qu’il ne s’est d’ailleurs jamais attri­bués, tan­dis que la rumeur et la presse l’ont par­fois dési­gné comme un «prof de droit consti­tu­tion­nel». Ici même, le 14 avril, je le pré­sen­tais comme «un pro­fes­seur de droit, d’économie et d’informatique au Lycée Mar­cel-Pagnol à Mar­seille», ce qui est exact.

1chouardTou­jours est-il que le « petit » pro­fes­seur a dû en venir à une mise au point, qu’on peut lire sur son site, datée du 19 avril. Extraits : « Ça devient fou, exa­gé­ré. Après les jour­na­listes au télé­phone, à la mai­son, la télé qui veut me voir, je reçois main­te­nant des mes­sages mépri­sants, sar­cas­tiques, vio­lents… Ces gar­diens du temple qui montent au cré­neau, spé­cia­listes qui se moquent mécham­ment de mes erreurs de débu­tant (comme beau­coup d’autres, je ne connais pas grand-chose au droit communautaire).

« Cer­tains mes­sages sont ter­ri­fiants, pleins de haine. Que s’est-il pas­sé ?» La suite donc à lire sur le site de l’intéressé. Et ça vaut le coup car c’est l’histoire d’un embal­le­ment dingue lié à la fois au contexte poli­tique autour du réfé­ren­dum et au mode de dif­fu­sion et d’alimentation d’idées sur ce sup­port éton­nant – que nous par­ta­geons ici, je vous le rap­pelle en pas­sant au cas où vous croi­riez regar­der la télé. Ou lire La Pro­vence, qui a envoyé un jour­na­liste à Trets, près de Mar­seille, à la ren­contre du héraut mal­gré lui.

→ L’image : l’article de La Pro­vence du 21 avril.

Share Button