Édito. Faber enfonce le clou

2aflouisiane

Merci André d’avoir enfoncé le clou. Ça me gratouillait depuis le début d’aborder “Katrina” sous cet angle. D’autant qu’à ma connaissance, aucun commentateur patenté n’a osé le rapprochement entre l’ouragan et ses causes. Si: un météorologue (je ne sais plus lequel ni où : Le Monde ?), pour dire qu’il n’y avait “aucun rapport” avec le réchauffement climatique. J’aime ces certitudes de “scientifiques”.

Toujours est-il que le ciel “leur est tombé dessus”. Mais hélas pas au bon endroit. Sinon ç’aurait été sur la Maison blanche, ou sur un ranch Texan, là où un pieux cow-boy et guitariste amateur (d’aucun avant lui s’était essayé à la peinture) décide, entre autres inepties, de ne pas signer le Protocole de Kyoto sur la limitation des rejets polluants. Rappelons donc en passant que les Etats-Unis sont les premiers consommateurs d’énergie de la planète – surtout de pétrole, ça on le sait! – et à ce titre les premiers prédateurs de matières premières et les pires pollueurs.

Et quand bien même Katrina serait d’origine “naturelle”… Resterait à déterminer ce qui demeure naturel aujourd’hui sur notre planète qui voit sa flore et sa faune (jusqu’aux derniers grands singes, nos autres cousins) menacées, et où l’on retrouve des traces de caesium jusque sur les plus hauts sommets.

Quant aux conséquences, on le voit ô combien avec le drame de la Louisiane, elles recouvrent exactement l’inégalité sociale, mettant au grand jour un quart-monde au coeur de l’hyperpuissance.

J’avais soulevé cet aspect lors du tsunami asiatique dans une note intitulée : “Les catastrophes sont parfois d’origine naturelle… Mais c’est l’action des humains qui en aggrave les conséquences. Et ce sont toujours les pauvres qui trinquent”. C’est hélas une évidence.
Dessin ©André Faber

Partager

1
  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de

Bravo à André pour son dessin et à Gérard pour son article. Une des premières désobéissances urgentes aux préceptes divins, me semblerait être d’abandonner ce “croissez et multipliez” biblique. Si, dans les temps anciens, c’était une nécessité pour survivre en tant qu’espèce, c’est ce qui est en train de nous tuer. Le Fils de l’Homme a prêché l’amour, mais ce n’est pas suffisant, puisque que franchement, l’amour, Bush et consorts s’en battent les couilles. L’Amour??? Ce serait le partage. Mais très habilement, hypocritement et -il faut tout de même le dire-, névrotiquement, les “chrétiens” (mon cul! dirait Zazie) d’Outre-Atlantique se… Lire la suite

Translate »