Les Etats-Unis ont un « problème d’image » et de propagande

Comme ça, W a reconnu hier [12/12/05] : 
– que la guerre d’Irak avait causé la mort de quelque 30.000 civils (d’autres estimations parlent de 100.000 civiles tués), et
– que son pays avait un "problème d’image", notamment dans les pays arabes. « C’est difficile, a ajouté Bush. Leur machine de propagande est très intense. Et nous devons constamment envoyer des messages, essayer de rassurer les gens. Et agir ». C’est vrai quoi, l’Empire est bien démuni question propagande. Peu de télés, de radios, de journaux ; si peu de services de com’… La dèche.

Ou alors, c’est avec les gros sabots, genre godillots militaires et autres chaussettes à clous… Ainsi cette révélation du quotidien Los Angeles Times [30/11/05], selon lequel l’armée américaine aurait rémunéra secrètement des journaux irakiens pour qu’ils publient des articles rédigés par ses militaires dans le but d’améliorer l’image des Etats-Unis auprès de la population irakienne.

Ces articles, présentés comme rédigés par des journalistes indépendants, sont traduit de l’anglais à l’arabe par une entreprise privée du secteur de la défense, le groupe Lincoln, dont le siège est à Washington. Ils vantent le travail des Américains et des Irakiens sur le terrain et dénoncent les actions des insurgés. Selon le Los Angeles Times, les articles étaient « fondamentalement factuels », mais ils omettaient les informations qui pourraient être défavorables aux Etats-Unis ou au gouvernement irakien soutenu par eux. Toujours selon le LA Times, l’ « Information Operations Task Force », a aussi racheté un journal irakien et s’est assuré le contrôle d’une station de radio, qu’elle utilise pour diffuser des points de vue pro-américains.

« Nous sommes très préoccupés par ces allégations. Nous demandons davantage d’informations au Pentagone », a déclaré Scott McClellan, porte-parole de la Maison blanche, ajoutant encore : « Les Etats-Unis sont pilotes pour promouvoir et défendre la liberté et l’indépendance de la presse dans le monde et nous continuerons à le faire. Nos opinions sont très claires sur la liberté de la presse. Sur ce sujet particulier, nous voulons déterminer quels sont les faits et nous pourrons ensuite en parler plus».
[Source: AFP].

Share Button

1
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
  Subscribe  
plus récent plus ancien plus apprécié
M'avertir en cas de

>> Mister : Merci pour votre vigilance; cherchons l’exactitude, autant que possible. Vous ne précisez pas vos sources, qui semblent émaner d’une conférence de presse de Bush. Pour ma part, je me suis référé à une dépêche de l’agence Reuters du 12/12/05: ” “Il n’existe aucune estimation officielle du gouvernement américain”, a déclaré Scott McClellan, porte-parole de la Maison blanche. Il a précisé que le chiffre de 30.000 était basé sur des “estimations publiques citées par des médias”. Ce chiffre correspond en gros à ceux de l’Iraq Body Count, un groupe indépendant britannique qui avance, sur la base des informations fournies… Lire la suite

Translate »