Trois jour­na­listes figurent par­mi les douze Fran­çais inter­pel­lés le 25 octobre au Tchad : Marie-Agnès Pele­ran, jour­na­liste à France 3 Médi­ter­ra­née, en « congé huma­ni­taire de soli­da­ri­té », selon la chaîne publique,  Marc Gar­mi­rian, en repor­tage pour l’agence Capa, ain­si que Jean-Daniel Guillou, jour­na­liste du col­lec­tif pho­to Syn­chro-X.

Ces jour­na­listes sui­vaient un groupe d’humanitaires de l’Ong «Arche de Zoé» par­ti­ci­pant à une opé­ra­tion d’évacuation d’enfants du Dar­four afin de les faire accueillir par des familles françaises.

Le ministre tcha­dien de la Jus­tice a affir­mé que les douze Fran­çais étaient soup­çon­nés de « tra­fic d’enfants » et qu’ils avaient été pla­cés en garde à vue à Abé­ché, la prin­ci­pale ville de l’est du Tchad.

Share Button