Et vogue l’Aquarius sur la mer des illusions

L’Aquarius, « feuilleton » sans fin, ou le duel entre la bonne conscience des acteurs humanitaires jouant de la mauvaise, accolée à l’Europe indigne. On y retrouve le pervers clivage gauche / droite. L’angélisme accueillant contre le rejet inhumain. La question n’est pas de « réceptionner » quelques dizaines de migrants jetés à la mer mais de considérer la pression migratoire réelle émanant de l’Afrique subsaharienne et de sa natalité exubérante.

Lire la suite
Translate »