Tricastin : l’usine nucléaire Socatri a été perquisitionnée

Une perquisition a eu lieu le 11 juillet dans les locaux de la Socatri, filiale d’Areva où s’est produit une fuite de 74 kg d’uranium, dans la nuit du 7 au 8 juillet, sur le site nucléaire du Tricastin, à Pierrelatte dans la Drôme. Tout cela en raison d’une « anomalie », si l’on en croit toujours la qualification de l’Autorité de sûreté nucléaire…

L’information a été donnée ce jour par Le Parisien/Aujourd’hui en France et confirmée à l’agence Reuters par une source proche de la gendarmerie qui a précisé que la Socatri avait été perquisitionnée à deux reprises. Ces perquisitions ont été menées par des gendarmes de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (OCLAESP), suite à une enquête ouverte par le parquet de Carpentras, qui, selon Reuters, a été saisi par l’Autorité de sûreté nucléaire après l’incident. Des associations écologistes ont aussi déposé plainte, ainsi qu’une habitante d’une commune proche de Bollène.

Aidés par les forces de l’ordre, les gendarmes de l’OCLAESP ont saisi des archives et de la documentation dans le bureau du directeur, selon Le Parisien/Aujourd’hui en France. Le quotidien explique que “les enquêteurs cherchent à savoir si la procédure légale a bien été respectée ou si des informations ont été dissimulées”. Le responsable du site doit en effet signaler le plus rapidement tout incident de nature à porter atteinte à la santé ou à l’environnement. Or, il est apparu que plusieurs heures (entre trois et une douzaine) se sont écoulées entre la découverte de la fuite et l’alerte des autorités locales, notamment de la préfecture.

Le journal précise que les enquêteurs se sont également rendus en début de semaine au siège de l’Autorité de sûreté nucléaire de Lyon (dont l’usine de Tricastin dépend) afin de se faire remettre des documents pour recouper les déclarations du directeur du site – qui a d’ailleurs été remplacé depuis.

Des mesures d’interdiction multiples concernant l’eau, la pêche, l’arrosage, l’agriculture, les baignades ont été prises dans les jours suivant l’accident qui, cependant, était classé de niveau 1 – « Anomalie » – par l’Autorité de sûreté nucléaire. Celle-ci a été sommée de revoir ce classement par plusieurs associations écologistes et la CRIIRAD. De son côté, Jacques Repussard, directeur général de l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire), dépendant des ministres de la Défense, de l’Environnement, de l’Industrie, de la Recherche et de la Santé, rappelait le 22 juillet sur France Inter qu’il « était courant que l’ASN soit amenée à reclasser un événement nucléaire ».

Cette question du classement ne doit pas être considérée comme formelle. D’abord, elle se doit de refléter autant que possible la réalité des situations anormales, très particulièrement dans ce domaine. Ensuite, comme rappelé hier dans nos commentaires, elle conditionne les actions ultérieures (qualification en accident du travail, par exemple) engagées par les différentes victimes des accidents nucléaires. C’est le cas, précisément, des travailleurs contaminés le 23 juillet dans le réacteur n°4 de la centrale du Tricastin, contamination dont l’exploitant, EDF, s’est empressé de minimiser les conséquences.

Rappelons au passage qu’Électricité de France est actuellement en passe de prendre le contrôle financier – à 15,7 milliards d’euros – du groupe d’énergie nucléaire britannique, British Energy. Avec, à la clé, le marché des futures centrales… C’est (pour) dire les enjeux et situer les pressions de communication dont les niveaux, à n’en pas douter, doivent pour le coup surpasser ceux de l’échelle Ines.

Partager

Une réflexion sur “Tricastin : l’usine nucléaire Socatri a été perquisitionnée

  • 27 juillet 2008 à 1 h 10 min
    Permalien

    Le problème de la culture de sécurité et de communication à la française se pose en priorité au Tricastn, amalgame et vrai ‘rectangle’ nucléaire en Rhône-Alpes.
    Mais un autre problème de Tricastin est lié à son emplacement dans le lit de la vallée (RISQUES: pluies fortes ET inondations), problème NON TRAITE. Un peu comme pour le ‘tsunami’ à Blaye, maintenant en partie traité, MAIS peut-être en PIRE étant donné le nombre d’installations ou DECHETS abandonnés.
    Un long post si vous me le permettez, ou sous une autre forme.
    On le sait portant depuis des années aux Préfectures, et Sces police de l’eau/Sce Navigation, SIDPC de la DROME et de VAUCLUSE, à EDF et à ce qui est maintenant Areva.

    1) L’EXISTANT ET LA DEMOCRATIE
    1A) En ce qui concerne la commune de Pierrelatte, le Aaire et le 1er Adjoint EX Cogema totalisent NEUFS mandats. Site très révélateur, qui réussit l’exploit ce jour 26/07/08 de présenter POUR dernier CR de Conseil municipal le CR du… 02/07/2007!
    Pour Bollène, qui a changé d’orientation, tous les 77 bulletins B.INFOS présentés sont en réalité inaccessibles, mais le B.Magazine n°1 de la nlle majorité est bien accessible, tout cela sur la même page!
    http://www.ville-bollene.fr/laville.asp?IdPage=6822
    1B) On prescrit tout juste le PROJET d’un PPRInondation sur Pierrelatte… Arrêté préfectoral N° 08-2694. du 19 juin 2008
    Objet : portant prescription de l’ELABORATION du Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles d’inondation sur la commune de PIERRELATTE
    Les documents d’élaboration du PROJET de PPRn seront accessibles sur le site internet de la DDE de la Drôme à l’adresse : IAL (pas à jour car projet PPRI du 19/06/08)
    http://www.drome.equipement.gouv.fr/IMG/pdf/Pierrelatte_cle6deee4-1.pdf
    et PSS (seulement) et SEISMICITE qui OUBLIE TRICASTIN ET LES CANAUX
    http://www.drome.equipement.gouv.fr/IMG/pdf/Pierrelatte_IAL_cle2aa6e4.pdf
    Bollène cf http://www.ville-bollene.fr/Download/URBANISME/PPRiCarte.pdf
    Sur le site de la DIREN/prim.net TRICASTIN n’est pas distingué plus que cela.
    http://cartorisque.prim.net/dpt/26/26_ip.html
    Cartographie dont ‘couches’ d’inondation mais assez peu lisible, RIIEN sur le CANAL idem pour le 84 Bollène où le canal n’apparait que pour la crue de… 2003.
    Deux départements, Plusieurs Régions ou Services. TRICASTIN: UN seul site dont on veut profiter sanss e poser de questions.

    2) DES RISQUES TROP LONGTEMPS NEGLIGES
    2A) “ARRETE PREFECTORAL N°08-0228 du 17 janvier 2008
    portant ouverture d’une enquête publique d’autorisation au titre du CODE de
    l’ENVIRONNEMENT sur les communes de PIERRELATTE, ST-PAUL TROIS CHÂTEAUX
    et BOLLENE ((donc on est bien sur ces communes qui “oubliaient” Tricastin))
    Le Préfet de la Drôme, …VU LE DOSSIER… Bureau de l’Environnement
    Affaire suivie par: alain.mahoux@drome.pref.gouv.fr
    …VU la DEMANDE d’autorisation en date du 26 Septembre 2007, présentée par la
    société EURODIF Production (groupe AREVA) sur le PROJET de PROTECTION CONTRE LES RISQUES D’INONDATION du site du Tricastin (autorisation d’aménagement du contre canal rive droite du canal de Donzère-Mondragon et de la Gaffière)…”
    ENFIN ON COMMENCE A PRENDRE LE PROBLEME A BRAS LE CORPS AVEC GB2, mais pour le reste je m’interroge tout à fait…

    2B) ACTUALITÉ EURODIF PRODUCTION
    http://www.areva-nc.com/scripts/areva-nc/publigen/content/templates/show.asp?P=132&L=FR&IMP=O
    “Prolongation de l’enquête publique : protection du site industriel AREVA Tricastin contre les risques d’inondation de la Gaffière (31/03/2008)
    Depuis le 18 février 2008, se déroule une enquête publique concernant les aménagements hydrauliques NECESSAIRES pour protéger le site nucléaire du Tricastin contre d’éventuels risques d’inondation, en cas de pluies exceptionnelles.(( NB: ET AUTRES INONDATIONS))
    …est prolongée jusqu’au vendredi 4 avril 2008 ; ceci afin de permettre aux … communes concernées, Pierrelatte, Saint-Paul-Trois-Châteaux et Bollène, de donner leur avis(lire l’arrêté préfectoral).
    La commission d’enquête publique… en mairie de Pierrelatte
    Un registre d’observations est … la commission …rapport qui sera remis au Préfet de la Drôme. Le DOSSIER COMPLET présentant le projet et le registre d’enquête sont consultables, …
    Seuls seront retenus dans le cadre de la procédure les avis, commentaires et observations consignés …”
    et
    “Enquête publique : protection du site industriel AREVA Tricastin contre les risques d’inondation de la Gaffière (18/02/2008)
    Le site AREVA Tricastin souhaite PROTEGER certaines de ses installations contre d’éventuels risques d’inondation, en cas de PLUIES exceptionnelles. Afin de prévenir ces risques, AREVA prévoit de réaliser des aménagements hydrauliques de la GAFFIERE, cours d’eau traversant le site, et du CANAL ((NB:LE CANAL) situé sur la rive droite du canal de Donzère-Mondragon, à proximité du site.

    3) LA PRISE EN COMPTE APRES LES INONDATIONS DE 2003 ET PLUIES pour GBesse2
    3A)
    http://www.debatpublic-gbesse2.org/docs/pdf/journal2.pdf
    Sept 2004 ((Q)) “…Quel est le risque lié aux inondations? Nous avons eu dernièrement une crue du ruisseau qui passe sur EURODIF,est-ce que des travaux sont envisagés pour éviter de nouvelles situations de ce genre?
    des risques en matière de santé? …, quelles mesures sont envisagées?
    ((R)) Frédéric Van Heems:: En ce qui concerne les risques d’inondations,
    bien EVIDEMMENT et en APPLICATION de toutes les règles de sûreté et de toutes les réglementations, ces risques sont pris en compte et ce, dès les premières études, de manière à envisager même les situations les PLUS exceptionnelles…”
    3B)
    http://www.debatpublic-gbesse2.org/docs/pdf/CRBollenversiondef.pdf
    “…dans la conception de l’usine Georges Besse II, NOUS IRONS ENCORE PLUS LOIN. Non seulement nous avons tiré les LECONS DE CEQUI S’EST PASSE lors de ces crues presque centennales des dernières années, mais nous sommes EN TRAIN d’analyser ce qui se passerait dans le cas de crues plus que millénaires. Donc en prenant vraiment une marge très importante. C’est pour cela, vous l’avez entendu dans le film, que nous parlons de REMBLAIS, parce que justement l’usine sera SURELEVEE DE TROIS mètres par rapport AU RESTE DU SITE Ainsi, MEME s’il y avait une crue millénaire, MEME si le BARRAGE de Vouglans LACHAIT, MEME s’il y avait six mètres d’eau place Bellecour à Lyon, l’installation ne serait pas touchée. Cela fait partie des aspects qui sont pris en compte. En ce qui concerne la Gaffière, … nous avons MEME prévu, pour les cas les plus dramatiques d’inondation, l’écoulement des eaux au-delà du Trop-Long…”

    4) Je me pose toujours la question pour les AUTRES INSTALLATIONS DU TRICASTIN: protégées OU NON comme et AUTANT que GBesse2?

    5) RETOUR D’EXPERIENCE (c’est peu de l’écrire) DU BLAYAIS
    Document de l’année 2000:
    http://www.asn.fr/sections/rubriquesprincipales/publications/rapport-annuel-asn/liste-rapports-annuels/asn_rapport_annuel_2000/downloadFile/attachedFile_14_f0/17_chap_13.pdf?nocache=1160124690.83
    “…Les premières investigations ont montré que deux sites étaient plus particulièrement VULNERABLES: le site SICN de Veurey-Voroize, proche de l’Isère, et le site nucléaire du TRICASTIN. Ce dernier, proche du Rhône, est adjacent à la digue du canal de dérivation de Donzère-Mondragon, dont le niveau d’EAU EST SUPERIEUR DE HUIT M A LA COTE DU SITE.
    5A) ((NB pour autre info à approfondir)) “Pour l’usine SICN, l’étude de sûreté ne comporte PAS d’analyse en cas de crue millénale, et l’installation pourrait être AFFECTEE en cas de crue correspondant à une période de retour de 500 ans. Le risque est cependant limité puisque la décision a été prise d’évacuer du site la totalité de l’uranium enrichi en isotope 235U et de mettre fin aux activités correspondantes à partir de la fin 2001”.
    5B) “Pour le site nucléaire du Tricastin, la DSIN a demandé aux exploitants de:
    –REEVALUER LA COTE MAJOREE de sécurité en collaboration avec EDF. La MAJORATION de 15% du DEBIT en cas de crue millénale sera donc systématiquement prise en compte. De même, il sera tenu compte
    des événements intervenus lors de ces DIX DERNIERES ANNEES
    Parmi ces événements, on peut retenir le cas de la CRUE du Rhône du 9 octobre 1993. Le débit (7850 m3/s) était proche du débit de la crue
    CENTENNALE. Les installations du site nucléaire n’ont pas été affectées par l’inondation grâce à la topographie du terrain et à la distance entre le site et la zone inondée;
    –d’analyser les risques de RUPTURE de la DIGUE du canal de Donzère-Mondragon (notamment en cas de SEISME) et les dispositions de surveillance prises par la Compagnie nationale du Rhône.
    Les résultats de ces investigations sont ATTENDUS pour le premier semestre 2001”.

    6) JeanGuy78: TOUT 5B) + 3) veut dire qu’on n’avait auparavant même pas pu ou voulu ENVISAGER que cela aurait pu arriver: que reste-t-il à envisager ou compléter encore pour sécuriser TRICASTIN, quel attentat “Twin Towers” ou autre?

    7) UNE ‘TRANSPARENCE” QUI SE MET EN PLACE DEPUIS fin? 2007
    Commission d’information des grands équipements énergétiques du Tricastin (Cigeet)
    http://www.ladrome.fr/fr/les-services/agriculture-et-environnement/environnement/la-cigeet/index.html
    “… dans une logique de transparence et d’information au plus grand nombre, le Département met désormais à disposition de tous le contenu des travaux de la CIGEET.”
    7A) CIGEET du 19 décembre 2007
    http://www.ladrome.fr/uploads/media/cr_cigeet_20071219.pdf
    S’étaient fait excuser laMairie de Bollène et la DRE Rhône Alpes !
    “…CLI à mettre en conformité avant 2009
    …Rappelle… L’echelle INS ne s’applique pas aux ICPEmais que…
    Annexe 4 ASN
    …Rappel demande étude DDASS sur la potabilité de la nappe IRNS Areva Dass 26+84… uneréunion publique se tiendra début 2008…”
    nb: PAS TROUVEE DE TRACE
    “2° Projet d ‘aménagement sur le site de la Gaffière”
    7B) L’ANNEXE 6 qui devient l’annexe 7:
    http://www.ladrome.fr/uploads/media/cr_cigeet_20071219_ann07.pdf
    Risque inondation sur site du Tricastin : 2 dossiers principaux
    1) Pluie centennale entraînant un débordement de la Gaffière
    2) Crue du Rhône
    “DOSSIER déposé au préfet le 25 octobre 2007 (Prévisions:)
    Enquête publique Nov 07 mars 08 Arrete pref avril 08
    Début des travaux JUIN 2008-07-23 Misecen Sce juillet 2009”
    Quelle est la REALITE et l’actualité de toutes ces prévisions et projets ?
    Projet de prévention contre les inondations de la gaffiere
    cf page5 plan hydraulique avec contre canaux et débits en cas de crue du rhône et pluie centennale
    cf page 7b agrandissement La Gaffière
    cfa page 6, conséquense d’une pluie – ((nb : ‘orage ou épisode’ de PROJET)) – dite centennale 180mm en 10h – on a vu pire pas très loin))

    7C) présentation loi TSN et CLI en réalité pas encore opérationnels faute de décret certainement pas avant 2009
    http://www.ladrome.fr/uploads/media/cr_cigeet_20071219_ann06.pdf
    “10 engagements AREVA: dialogue et concertation…”
    p20 les rejets dans l’eau
    “CODERSTTricastin, 19 novembre 2007”

    8) Un commentaire réaliste de C. M. en fin de
    http://www.ledauphine.com/environnement-la-criirad-releve-d-importants-rayonnements-autour-du-site-nucleaire-les-abords-du-site-du-tricastin-sont-ils-dangereux–@/index.jspz?comnumcom=26324&article=3724
    “Les abords du site du Tricastin._Je vois une PISCINE potenTielle en cas de rupture d’une digue du canal du rhone.notre plaine est cernée par :_les digues du canal (nord & est)_& les digues anti inondations ( par l’ouest le sud et le sud ouest)_Donc , que se passerait il si l’eau s’engouffrait par le camp d’aviation ou le pont de St Paul”
    M. C.M. AVAIT DEJA TOUT ENTREVU

    9) EN RESUME
    ON VA ENFIN DEBUTER DES TRAVAUX POUR EVITER QUE GB2 SOIT INONDE. MAIS pour LE RESTE à 3 M PLUS BAS sans doute que se passe-t-il? EN CAS DE 1) INONDATIONS TRES FORTE DU RHONE ET problème au CANAL à chaque inondation on a dû ‘augmenter les prévisions… 2) PLUIE de projet de 180mm en 10h (FAIBLE, voir ‘épisodes cévenols’).
    Dans ma région sur une petite rivière des Yvelines des pluies quasi-centennales ont eu lieu …3 fois en dix ans… alors on révise (on reclasse!) lentement MAIS on continue à construire n’importe où. JeanGuy78 .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Translate »