On le sait, Bernard-Hen­ri Lévy a des con­vic­tions. Des con­vic­tions arrêtées. Au point d’avoir à pli­er les faits à celles-ci. Démarche de croisé, pas de jour­nal­iste. Or, l’ « essay­iste-philosophe » se tar­gue volon­tiers de pra­ti­quer le méti­er d’informateur. Ce qui n’est pas inter­dit, et ne devrait l’être à quiconque respecte les règles pro­fes­sion­nelles : rigueur dans la col­lecte des faits, recoupe­ments auprès de sources avérées et mul­ti­ples. Cela peut paraître peu de choses, au fond. Mais n’en revient pas moins à hon­or­er une pra­tique fort dif­fi­cile, exigeante et méri­toire : celle du « penser con­tre soi-même » chère à Charles Péguy qui l’étendait à tout le champ de l’honnêteté intel­lectuelle.

Voilà donc que notre « BHL », dans un élan d’indignation qu’on ne saurait a pri­ori lui reprocher, se pique d’aller, sur place, véri­fi­er ses appréhen­sions sur le front rus­so-géorgien. « Véri­fi­er » n’est d’ailleurs pas le mot con­ven­able, s’agissant, on va le voir, de plutôt con­forter ses pos­tu­lats. Pour cela, rien de plus sim­ple. Dès lors, du moins, que l’on a les moyens d’affréter un jet privé, d’y emmen­er trois com­pères plus un garde du corps (se faire entarter à Tbilis­si…), d’obtenir par avance les ser­vices d’un tra­duc­teur local fourni par les autorités géorgi­en­nes et la réser­va­tion de cham­bres au Mar­riott, le cinq étoiles de Tbilis­si. Ah oui, non sans avoir réservé deux pages dans Le Monde, où celui-ci – nous y voilà – pub­lia le pré­cieux « témoignage ». Con­di­tions sommes toutes ordi­naires… J’ironise pour ne pas explos­er de rage, quand je sais les con­di­tions ren­con­trées par la plu­part des jour­nal­istes non vedet­tarisés… J’invoque « mon vieux pote » Ryszard Kapus­cin­s­ki, reporter « polak », hébergé le plus sou­vent chez l’habitant, refu­sant les palaces par principe pro­fes­sion­nel. Mais bref, Le Monde pub­lie le 20 août les « choses vues », avec appel à la une, c’est bien le moins.

C’est une sorte de cou­tume, que dis-je ? un « must », pour le quo­ti­di­en du soir que de s’offrir (à quel prix, au fait ?) une « plume » de cette qual­ité… médi­a­tique. Je ne voudrais don­ner dans le dém­a­gogique, mais je puis m’empêcher de relever la coïn­ci­dence entre cette pra­tique de « pres­tige » et la liste pub­liée par Mar­i­anne des plus de cinquante jour­nal­istes quit­tant le jour­nal – de quoi con­stituer une rédac­tion com­plète ! Et que dire des errances édi­to­ri­ales du jour­nal et de son site inter­net, sai­sis par un jour­nal­isme clin­quant, mât­iné de Parisien (le jour­nal) – ceci expli­quant cela –, tâtant du sondage express et du « choc des images » à la Match avec des unes tapageuses… Que veut dire, par exem­ple et tout en restant dans le sujet de la guerre au Cau­case, celle du 21 août [ci-dessous], selon qu’on inter­prète la pho­to par ses dimen­sions, son emplace­ment, son cadrage, son esthé­tique enfin ?

lemonde210808.1219572294.jpg

Re-bref, et pour en revenir à BHL et à ses visions, au sens trou­ble du mot ; au sens de la récri­t­ure de l’histoire, comme il en est cou­tu­mi­er, en Géorgie comme au Pak­istan, en Afghanistan ou en Algérie, en Israël, au Koso­vo ou au Dar­four, ou con­cer­nant l’écrivain Daniel Pearl et aus­si, récem­ment, le dessi­na­teur Siné. La ques­tion n’étant pas tant celle du par­ti pris que celle de la quête de vérité rel­a­tive aux faits. C’est pré­cisé­ment cette prise en défaut que vient de réus­sir Rue89. Le site s’est appliqué à recouper les « choses vues » de BHL avec celles d’autres témoins embar­qués avec lui. Où l’on con­state que les visions diver­gent… en pro­por­tion des approx­i­ma­tions, voire affab­u­la­tions du témoin-vedette. Lequel n’a pu se ren­dre dans la ville de Gori, comme il le laisse enten­dre, au point de l’avoir vue en flammes et d’y avoir sen­ti l’ « odeur, légère, de putré­fac­tion et de mort. »

Le pas­sage par Rue89 vaut le détour, y com­pris les com­men­taires des lecteurs, la mise au point de BHL lui-même – par cour­riel – et le droit de réponse d’un des com­pères, cam­era­man, de la virée ger­manopra­tine en zone cau­casi­enne – qui n’aura duré que deux jours et demi…, le philosophe ayant alors un autre ren­dez-vous à hon­or­er à Nice… Deux jours et demi, c’est plus qu’il n’en faut à tout illu­sion­niste un peu habile pour rem­plir deux pages du Monde, avec une grande image jolie comme la guerre [ci-dessous].

lemonde200808.1219572560.jpg

Cette « affaire » ques­tionne moins un BHL que le jour­nal­isme en ses formes abâ­tardies, là où moins qu’ailleurs il devrait s’exercer. Mais Le Monde non plus n’échappe au désar­roi qui frappe la presse, les jour­nal­istes et nos sociétés en proie à la dic­tature du spec­ta­cle et de la marchan­dise. Le règne de Colom­bani-Minc a juste mar­qué un tour­nant, lui-même signe d’une soumis­sion volon­taire au libéral­isme tri­om­phant et impér­i­al, celui de la soumis­sion bien­heureuse au Marché, au Dieu tout puis­sant tapi entre l’offre et la demande, comme entre la poule et l’œuf, dans la con­fu­sion d’un Tout mêlant l’Argent, la Représen­ta­tion, l’Entreprise et, point cul­mi­nant, l’Opinion et ses cohort­es de Com’.

Le ver était depuis longtemps dans la pomme, dès après 68 et ses liq­ui­da­teurs, ces « nou­veaux philosophes », BHL en tête, qui savaient ne pou­voir sur­vivre et prospér­er qu’en étouf­fant l’idée de Révo­lu­tion – « en finir avec l’héritage de Mai 68 », cette ren­gaine sarkozi­enne du quar­an­te­naire, tan­dis que l’opinion, juste­ment, sem­blait avoir retenu ses acquis – et en faire un deuil douloureux… Ces soix­ante-huitards là, c’était inscrit, allaient devenir les notaires de la pen­sée oppor­tuniste. Des spécu­la­teurs enrichis sur l’appauvrissement dom­i­nant, économique et intel­lectuel, poli­tique et médi­a­tique, gon­flant de leur suff­i­sance les cab­i­nets min­istériels et même les min­istères, caque­tant sur le fumi­er de leurs nébuleuses con­vic­tions, toute crête dehors, ergots et égos de même – suis-je bien dans le cadre pour le 20 heures ?

Un texte de Gilles Deleuze – de 1977 ! – appa­raît aujourd’hui dans sa pleine clair­voy­ance :
« Ce ne sont pas les nou­veaux philosophes qui impor­tent. Même s’ils s’évanouissent demain, leur entre­prise de mar­ket­ing sera recom­mencée. Elle représente en effet la soumis­sion de toute pen­sée aux médias ; du même coup, elle donne à ces médias le min­i­mum de cau­tion et de tran­quil­lité intel­lectuelles pour étouf­fer les ten­ta­tives de créa­tion qui les feraient bouger eux-mêmes. » [Sup­plé­ment au n°24, mai 1977, de la revue bimestrielle Minu­it; entre­tien com­plet ici )

Immo­bil­isme de la presse, immo­bil­isme poli­tique, immo­bil­isme de la pen­sée – du moins dans leurs formes dom­i­nantes qui exclu­ent dans le Spec­ta­cle, pareille­ment dom­i­nant, les appari­tions vis­i­bles de ce qui marche et de ceux qui marchent, qui cherchent leur direc­tion, non pas pour « bouger » dans l’agitation vib­ri­on­nante « mod­erne », dans le « m’as-tu-vuisme » fréné­tique et aus­si tri­om­phant [Ce matin à la radio, messe médi­atisée des Verts, Cohn-Ben­dit : Il nous faut en pass­er par le cast­ing [sic], sinon ça ne marche pas ! [re-sic] Et voilà 40 ans tout juste que l’ex Dany-le-Rouge, exploite la mar­que DCB comme le hérault du pre­mier casté (cas­tré?), de la caste des sur­mé­di­atisés, à l’image, c’est bien le mot, des BHL et autres « nou­veaux choses », pro­duits chics d’un con­sumérisme heur­tant dans ce monde mon­di­al­isé la mis­ère tou­jours vio­lem­ment dom­i­nante.]

S’il y a bien de 68 un héritage à liq­uider, ce serait pré­cisé­ment celui-là, ce ver dans la pomme aujourd’hui blette jusqu’au trognon qui a fait de notre monde aux abois ce dépo­toir dément des images com­plues autant que com­plaisantes, jusque dans l’extase admi­ra­tive des déca­dences mor­bides, ce « tout à l’égo » selon l’expression de Régis Debray.

De cette peste, « ils n’en mouraient pas tous mais tous étaient atteints ». Le monde est devenu un monde d’écrans, des écrans plats de plat­i­tude, mon­trant (obscénité) et masquant (fas­cisme) dans un jeu de miroirs sans tain, fausse trans­parence, dis­sim­u­la­tion-et-exhi­bi­tion. Exis­ter = avoir une image. Point se salut hors de cette équa­tion. Alors, quel salut, au fait ?

Share Button