Henri Montant, alias Arthur. Journaliste, satiriste, écologiste

Ph. Le Télégramme

J’apprends par mon pote Langlois, dans Panouille, son blog, la mort d’Henri Montant. Celui qui se faisait appeler Arthur sous ses billets acérés, sauf dans Le Monde, où ça n’aurait pas fait sérieux. Arthur, le barbu à la pipe et au regard plissé, comme pour augmenter la profondeur du champ, surtout celui si étendu de la connerie. Il fut donc de la bande à Charlie-Hebdo (de l’époque Choron) et plus encore de celle de La Gueule Ouverte (de Fournier et Isabelle Cabut), au temps où l’on passait de l’ « environnement » à l’écologie, y compris et surtout au sens politique (candidature de René Dumont à la présidentielle de 74).

On le retrouvera plus tard dans les feuilles libres et libertaires comme La Grosse Bertha, CQFD, Siné Hebdo et Bakchich.

Nos routes se sont souvent croisées, notamment au temps où nous passions le flambeau, au Centre de formation des journalistes, à Paris.

Il n’est pas mort de la Légion d’honneur, mais d’un cancer samedi en Bretagne, à 70 ans.

Bernard Langlois lui rend le bel hommage, que des lecteurs enrichissent, notamment Isabelle Cabut. Le mieux est d’y aller voir.

On lira aussi un beau portrait de lui par Jacques Chanteau, dans Le Télégramme du 27 mars 2009, alors qu’il présidait à Morlaix le jury d’un festival de films, «Court mais bref».

Partager

1
  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de
eve

J’ai tape’ il y a deux jours le nom”Henri Montant” sur un moteur de recherche alors que je ne l’avais pas vu depuis près de vingt ans et j’ai découvert avec horreur sa mort. Je ne cesse maintenant de penser a lui; j’aurais tant voulu au moins lui dire au-revoir. Je suis bouleversée par la disparition d’une personne que j’ai aimée et que j’ai perdue de vue, bouleversée a un point presque illogique!! La mort d’Henri etant très récente, j’ai l’impression d’avoir loupe le coche:a quelques mois près, j’aurais pu reprendre contact avec lui. Je suis degoutee! Au revoir mon… Lire la suite

Translate »