Lascaux et le brave Sarkozy. Ou le péril politico-préhistorique

“Le Monde” donne dans l’antisarkozisme primaire. Ainsi sa une du 12 septembre prédisant le plus “grand péril” à la grotte de Lascaux – pour cause d’une visite particulière. Laquelle a d’ailleurs donné lieu à une “sortie” dont notre fameux président a le secret.

Comme le signale Dominique Dréan dans un commentaire ci-dessous – se référant au blog des correcteurs du Monde –, Sarkozy s’est cru malin de commenter sa visite en ces termes : “Le brave néandertalien avait parfaitement compris qu’ici, c’était plus tempéré qu’ailleurs, qu’il devait y avoir du gibier, qu’il faisait beau et qu’il y faisait bon vivre.”  “Le Monde”, en effet, a eu du pif en pressentant le péril sarkozien menaçant Lascaux. Néandertaliens, Cro-magnons, tout ça c’est des sauvages de la même espèce, des Roms en quelque sorte, dont les grottes grossièrement décorées tenaient lieu de caravanes.  En se méprenant sur quelques milliers d’années, le brave président a encore perdu une occasion de masquer son ignorance. Ces pulsions culturelles, c’est plus fort que lui.

Partager

3
  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de
faber

Ces pauvres cro-magnons doivent se retourner dans leur grotte en voyant l’évolution de l’espèce humaine incarnée par le petit. Celà dit, cro-magnon, néandertal, sapiens ou même Copens, les scientifiques n’ont pas de certitudes sur l’histoire de l’évolution. L’évolution de l’omni est nettement plus accessible. Mais que faisait-il dans ce trou ? Parait que marcher dans une grotte ça porte bonheur.

Binoit

Nul de nul l’Élysée. Bravo pour le lapsus et l’inculture. Les Cro-Magnon que nous sommes peuvent mesurer combien cette référence aux “braves Néandertaliens” (antérieurs de dizaines de milliers d’années à Cro-Magnon) révèle une idéologie dépassée par l’évolution et qui voudrait nous faire prendre pour des réformes ce qui n’est que contre-réformes.

didson

…et encore, nicolas -au fond du trou- n’a pas rajouté: “…et ces braves gens bénéficiaient en plus de la proximité du marché de Sarlat….”

Translate »